Éducation nationale : Les conseillers de l’orientation montent au créneau

Après les fonctionnaires des services économiques, c’est autour des conseillers de l’orientation et de guidance scolaire de monter au créneau. Reprochant au ministère de l’éducation nationale de faire la sourde oreille concernant la prise en charge de leur plateforme de revendications socioprofessionnelles, ils ont décidé d’entamer une série d’actions de contestations dont les dates et les lieux seront annoncés ultérieurement.
Dans un communiqué rendu public à l’issue d’une assemblée générale des représentants des travailleurs de ce corps du secteur de l’éducation nationale affilié à l’UNPEF, la coordination nationale des conseillers de l’orientation et de guidance scolaire a dénoncé sa mise à l’écart par la tutelle ministérielle notamment dans les dernières classifications ayant profité à plusieurs catégories du secteur. Ainsi, il a été décidé de recourir à la contestation afin de se faire entendre, peut-on lire dans le document. Cela consiste, a-t-on précisé, à l’organisation de sit-in régionaux dans plusieurs villes du pays devant les directions de l’éducation, qui seront suivis par un rassemblement national dont la date est le lieu seront fixés ultérieurement. à noter que la coordination nationale des conseillers de guidance et d’orientation scolaire appelle à la révision du statut particulier des travailleurs, et la correction de ses dysfonctionnements. Elle appelle également à la valorisation de l’expérience professionnelle de cette catégorie à travers des promotions au grade et l’application de l’ordonnance 004 du 26 juillet 2014. Dans le même document, la coordination a également affiché l’attachement des travailleurs à la révision de la circulaire consacrée aux logements de fonction pour que les conseillers d’orientation puissent en bénéficier. Ils revendiquent en outre la réservation d’un quota suffisant de postes d’inspecteur général de l’orientation scolaire et professionnelle dans les wilayas, d’autre part l’amélioration de leurs conditions de travail afin qu’ils puissent accomplir au mieux leurs missions, et enfin la levée de voile sur la loi fondamentale sur la gestion des centres d’orientation scolaire et professionnelle. Il convient de souligner que la grogne de la coordination des conseillers de l’orientation intervient après quelques jours de la grève organisée par les intendants de l’éducation nationale. Ces derniers revendiquent également leur intégration dans la nouvelle grille indiciaire des grades et le régime de rémunération des corps spécifiques du secteur, publiée par la tutelle en application du décret présidentiel 14-266 du 28 septembre 2014 modifiant et complétant le décret présidentiel 07-304 du 29 septembre 2007. Ils exigent, en outre, la promotion des intendants-adjoints chargés de la gestion au grade d’intendants, et la révision des statuts particuliers pour tous les travailleurs du secteur de l’éducation nationale de manière équitable
Ania Nait Chalal