Le secteur de l’énergie veut rentabiliser toutes les ressources disponibles : Le recours au gaz de schiste inéluctable

Le niveau de consommation interne et la nécessité de maintenir sa place sur le marché pétrolier international rendent inéluctable le recours à l’exploitation du gaz de schiste. Cette conclusion a bien été révélée par le responsable du département de l’énergie Mustapha Guitouni, justifiant ce choix inévitable par l’obligation pour notre pays d’augmenter les capacités de production, d’autant a-t-il expliqué « que la consommation interne est en constante augmentation et les députés ne cessent de réclamer le raccordement des 48 wilayas du pays au gaz naturel avec un taux de 100% » et de souligner qu’une couverture à 100% en gaz naturel est synonyme d’une production de 100 milliards de m3 pour la consommation interne. S’exprimant en marge d’une plénière consacrée aux questions orales à l’APN, devant les journalistes, Guitouni a bien trié ses mots pour se montrer plutôt rassurant quant aux normes d’exploitation et leur impact sur l’environnement. Guitouni a rassuré à cet effet que l’exploitation du gaz de schiste se fera dans un cadre réglementé d’autant que les technologies en la matière enregistrent un développement important.
« Certes, il est impératif de trouver d’autres sources, à l’image du gaz de schiste que nous allons exploiter mais pas au détriment de la santé du citoyen ou de l’environnement » dira encore le ministre de l’énergie affirmant que son département travaillera dans ce sens car l’intérêt du pays en dépend. En réponse à une rumeur circulant ces jours-ci sur la toile à propos d’une éventuelle fermeture du gazoduc Medgaz traversant le royaume du Maroc , Guitouni a apporté un net démenti, affirmant, à ce propos, que ce gazoduc qui se trouve au niveau de Béni-Saf vise à augmenter les exportations gazières de l’Algérie. à signaler qu’en juin dernier, Abdelmoumène Ould Kaddour, président-directeur général (P-dg) du groupe Sonatrach, avait évoqué, pour sa part, la nécessité de prendre le temps qu’il faut afin que l’exploitation du gaz de schiste se fasse de manière professionnelle et sage.
Zacharie S Loutari