7.9 C
Alger
24 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
Culture+

Constantine capitale de la culture arabe : les intempéries ne perturberont pas l’échéancier des projets, selon le wali

Les intempéries qui affectent depuis plusieurs jours la ville de Constantine, « n’auront pas d’impact négatif sur l’échéancier arrêté, pour la réception des projets à livrer avant l’ouverture de la manifestation Constantine capitale 2015 de la culture arabe », a affirmé mardi le wali, Hocine Ouadah. Le chef de l’exécutif local qui effectuait sa visite d’inspection hebdomadaire des chantiers ouverts dans le cadre de cette manifestation culturelle, a ajouté que les « conditions climatiques défavorables, même si elles perduraient, ne changeront rien aux engagements pris par l’administration locale quant à la réception d’au moins six infrastructures culturelles avant avril 2015, date de l’ouverture officielle de cet évènement. Des mesures seront prises pour remédier aux petits retards constatés sur quelques chantiers, dont la réception est prévue cette échéance, a encore souligné le wali, précisant que le prétexte des intempéries invoqué par des entreprises « défaillantes » n’est pas un argument à prendre en considération, d’autant qu’il existe aujourd’hui, selon lui, différentes méthodes pour remédier à ce type de conditions. « Les autorités locales n’hésiteront d’ailleurs pas à faire appel, le cas échéant, à une main d’œuvre étrangère pour honorer tous ses engagements, a également averti le responsable. Appelant les responsables concernés à se « ressaisir rapidement », Ouadah a déploré la « nonchalance » observée sur quelques chantiers, à l’exemple de la réhabilitation du palais de la culture Malek-Haddad et de l’aménagement de la partie Est de la place du 1er-Novembre (ex-la Brèche) « sous le prétexte des intempéries ». Le wali, qui s’est toutefois montré satisfait devant l’avancement global des projets inscrits dans le cadre de cette manifestation culturelle, a rappelé les facilitations multiformes assurées par le gouvernement pour permettre la pleine réussite de cet évènement, considéré comme stratégique pour l’avenir de Constantine, « l’une des plus anciennes capitales du monde ». La salle de spectacle de 3 000 places en phase d’achèvement à la cité Zouaghi-Slimane, les palais de la Culture Malek-Haddad et Mohamed-Laïd Al Khalifa, la Medersa et le théâtre régional de Constantine TRC, en cours de réhabilitation, sont les principales infrastructures Culturelles à réceptionner avant l’ouverture de l’évènement, a souligné le wali, faisant part, également, de la réception « dans peu de temps » de l’hôtel Marriott et des travaux de réhabilitation de l’hôtel Panoramic. S’agissant du pavillon d’expositions implanté à la cité Zouaghi-Slimane et dont la construction « accuse un important retard », le wali a fait savoir que l’éventualité de la résiliation du marché de l’entreprise de réalisation « n’est pas à écarter ». Au cours de sa tournée hebdomadaire, Ouadah a également inspecté, entre autres, les projets de réalisation d’une stèle commémorative du cinquantenaire de l’indépendance, située à proximité de l’aéroport Mohamed- Boudiaf, la réhabilitation de l’esplanade de la mosquée Emir-Abdelkader et la réalisation d’une bibliothèque urbaine à Bab El Kantara.

Related posts

Tlemcen : Coup d’envoi des journées cinématographiques des langues de Mohamed Dib

courrier

Hollywood : Michael Douglas inaugure en famille son étoile

courrier

Salon national du cheval : Les démonstrations de la fantasia attirent une foule nombreuse

courrier

Évocation : Tahar

courrier

Tizi-Ouzou : Plus d’une centaine d’auteurs au salon du livre amazigh de Ouacifs

courrier

Généralisation de tamazight : le HCA veut valoriser les efforts de l’État

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.