CALIFORNIA WILDFIRES

Californie : Les gigantesques incendies poursuivent leur progression

Des milliers de pompiers s’employaient mercredi à combattre de gigantesques incendies qui continuaient de progresser en Californie, après avoir déjà ravagé des milliers d’hectares depuis près d’un mois.

Le plus gros d’entre eux, le «Mendocino Complex», a battu lundi le record, vieux de quelques mois seulement, du feu le plus destructeur en termes de superficie brûlée dans l’histoire récente de cet Etat de l’ouest des Etats-Unis. Depuis le 27 juillet, il a déjà dévoré quelque 120.000 hectares. Maîtrisé à seulement 34%, il continuait sa course folle dans les collines boisées, escarpées et difficilement accessibles autour de Clear Lake, au nord de San Francisco. Les difficultés d’accès ainsi que la sécheresse et la chaleur compliquaient le travail des pompiers, a souligné CalFire, l’autorité californienne responsable. Le «Mendocino Complex» a détruit au moins 143 structures dont 75 résidences et plus de 11.000 autres structures sont menacées. Le «Mendocino Complex» est composé de deux foyers mitoyens: le «Ranch Fire», circonscrit à 20% et qui constitue la principale menace, et le «River fire», circonscrit à 78%. Ni les obstacles naturels comme les rivières, ni les fossés aménagés artificiellement n’ont réussi à ralentir le «Ranch Fire», que les pompiers combattent à l’aide de plusieurs hélicoptères et avions. Depuis la mi-juillet, une dizaine de personnes – dont au moins quatre pompiers – ont été tuées par les nombreux incendies qui ravagent l’Etat le plus peuplé des Etats-Unis. Légèrement plus au nord du «Mendocino Complex», près de la ville de Redding, plus de 4.700 pompiers dont plus d’une cinquantaine arrivés d’Australie et de Nouvelle-Zélande étaient aux prises avec le «Carr Fire», le plus meurtrier, qui a tué sept personnes et dévoré près de 68.000 hectares depuis le 23 juillet. Il était circonscrit mardi à 47% et a détruit plus de 1.600 bâtiments, dont un millier d’habitations.