berraf

Berraf stupéfait par l’ampleur prise par la violence dans le sport : «Le hooliganisme ne doit pas avoir sa place en Algérie»

Par rapport au phénomène de la violence dans les stades qui a refait surface en Algérie, ces derniers temps, Mustapha Berraf, président du Comité olympique algérien (COA), n’a pas raté l’occasion, lors de son passage au Forum du Courrier d’Algérie, afin de donner son point de vue sur les actes de vandalisme inacceptables.

«La violence dans les stades est un phénomène complexe qui requiert une approche globale pour en limiter les répercussions. Ce fléau était inacceptable depuis toujours dans la société algérienne, alors que des efforts sont consentis avec tous les parties concernées, et ce, pour prôner le fair-play dans toutes les compétitions sportives et non seulement le football», a-t-il réagi face à un fléau sur lequel tout le monde assiste impuissant.
Concernant les très graves agressivités survenues la semaine écoulée, lors du match de Coupe d’Algérie, entre le MCA et la JSK, ainsi qu’au match du Championnat entre le MCO et le CRB, le responsable du COA a indiqué que : «ce qui s’est passé récemment à Constantine et à Oran est inadmissible, et je pense que c’est le moment pour que nous revenions à nos coutumes de fraternités et surtout sportives.
Le sport n’a aucun rapport avec la violence, il faudrait que nos dirigeants de clubs, responsables techniques, athlètes et supporters retrouvent le calme et la sérénité, car il ne sert absolument à rien de hausser le ton à cause d’un simple match perdu, réchauffer les esprits instaure à coup sûr un impact négatif sur le comportement des supporters, donc, ils doivent être plus sages et conscients pour ne pas tomber dans les conflits.» Tout en ajoutant : «parfois, je constate que certaines interventions provoquent les foules, c’est désolant ! Cela ne permet pas aussi aux forces de l’ordre de travailler dans les meilleures conditions. On doit redoubler d’efforts pour que les choses soient un peu moins compliquées pour tout le monde, franchement nous sommes dans une situation critique qui n’honore pas le sport algérien. Il est temps pour tout le monde de prendre ses responsabilités, les clubs doivent organiser leurs comités des supporters, les stadiers doivent être mis en place afin d’orienter les supporters et aider les policiers dans leurs mission, mais aujourd’hui on assiste à des comportements de hooliganisme qui existent aussi dans certains pays développés. Je suis désolé de dire que même certains journalistes interviennent pour chauffer les esprits, alors que leur rôle consiste dans l’information et la sensibilisation surtout.» Il a précisé notamment qu’il y a toutes les disciplines qui commencent à être touchées par le phénomène d’agressivité et de violence. Pour ce qui est de l’organisation de la Fédération du football algérienne (FAF), du match de demi-finale de la Coupe d’Algérie entre le MCA et la JSK à Constantine, Mustapha Berraf affirme que : «l’incident était prémédité, des gens étaient déterminés à faire ce qu’ils ont fait, et je pense que la FAF aurait dû agir avec plus d’intelligence, mais elle ne peut pas prévenir le hooliganisme. Ces gens ont leurs places en prison et c’est une affaire du procureur de la République, on doit fichier tous ces gens qui créent des violences dans les stades.
Compte tenu de l’ampleur alarmante du hooliganisme dans certains terrains de sport, des mesures fermes et urgentes ont été prises pour juguler ce phénomène à court terme», a-t-il dit. «Je pense qu’il faut aussi adopter d’autres dispositifs comme celui de Paris, dans un certain moment, le PSG avait un grand problème de hooliganisme, donc les autorités ont fait un fichier des supporters indésirables, qui n’ont pas le droit d’accéder au stade le jour de la rencontre, d’ailleurs, ils ne rentreront même pas dans la ville de Paris le même jour. Je suggère d’adopter le même dispositif.» Pour mettre un terme à la violence, l’orateur signale que : « je pense qu’il y a des dispositions qui sont prises, et j’espère qu’on aura l’occasion aussi d’exprimer la position du Comité olympique à cette occasion, mais soyez sûrs que ces événements douloureux ne resteront pas sans suite.
Je sais qu’il y a une enquête importante qui est en cours et j’espère que très vite elle va rendre ses conclusions afin de responsabiliser les auteurs de ces actes inadmissibles. »
Mohamed Wali