visserie

Tizi-Ouzou : Une unité de visserie pour réduire les importations

Une unité industrielle de fabrication de vis, réalisée dans la localité de Freha à une trentaine de kilomètres à l’Est de Tizi-Ouzou,  »permet de réduire de plus de 20 % l’importation nationale de cet outillage », a indiqué son propriétaire au wali Mahmoud Djamâa.

Le propriétaire de cette société, Djamel Hadoum, a informé le wali, qui a visité cette unité dans le cadre des festivités de célébration de la fête de l’Indépendance et de la Jeunesse, que cette usine dénommée SARL YUVKAS industrie, spécialisée exclusivement dans la fabrication de tout type de vis, est dotée d’une capacité de production annuelle planifiée de 700 tonnes. «La quantité annuelle moyenne de vis importée par l’Algérie est estimée à 3 200 tonnes. Au niveau national, on ne compte que trois ou quatre unités industrielles, dont la société de droit public SPA/ORSIM de Oued Rhiou. Ces unités couvrent environ 10 % de la demande nationale en ce produit. Avec une production annuelle planifiée à 700 tonnes, notre unité vise à réduire de plus de 20%, les importations algériennes dans cette gamme de produits », a indiqué à l’APS, M. Hadoum. La SARL YU VKAS industrie implantée dans la zone d’activité de Freha, a été créée dans le cadre du dispositif de l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI), avec un apport sur fonds propres de 41 % et un crédit bancaire à hauteur de
59 % du coût du projet dont le montant n’a pas été révélé par le propriétaire de société. Elle est entrée en production en décembre 2019 et emploi actuellement 14 personnes (emplois directs) en plus de près d’une vingtaine d’emplois indirects. Ces chiffres seront revus à la hausse pour atteindre 50 emplois directs après une année d’activité, a ajouté M. Hadoum qui a observé que son entreprise prévoit d’exporter ses produits à horizon 2023.