SURCHARGE

SURCHARGE DES CLASSES : La commission parlementaire de l’éducation planche sur le problème

Suite à l’annulation du système des groupes et le retour au système d’enseignement habituel, maintenant que la pandémie de Covid-19 est derrière nous, la Commission de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Affaires religieuses de l’Assemblée populaire nationale s’est penchée «  sur l’impératif de traiter le problème de surcharge des classes » tout en insistant sur l’importance d’assurer «une répartition équitable des tablettes numériques et une bonne connexion internet ».

Les membres de la commission ont estimé nécessaire « de procéder à l’évaluation de la réforme du système éducatif » notamment en matière de programmes », a indiqué dimanche, un communiqué de la chambre basse du Parlement. Pour rappel de ce qui concerne les tablettes numériques le ministre a fait savoir que celle-ci sera généralisée et touchera le maximum d’établissements scolaires, à partir de demain, premier jour de la rentrée scolaire, soulignant que «plus de 1600 écoles ont été déjà dotées de tablettes ». Par ailleurs, la commission parlementaire a appelé à «l’organisation d’une journée d’étude pour traiter les lacunes du secteur de l’Éducation nationale » lit-on et proposer, poursuit la même source «  des solutions concrètes aux problèmes dont souffre le secteur de l’Éducation». Ils ont aussi abordé «la nécessité d’organiser des visites d’information, dans le cadre des missions des députés pour le contrôle de l’action de l’exécutif». À ce propos, les membres de la commission ont convenu de renforcer le contrôle, en organisant des séances d’audition des ministres des secteurs concernés par la commission», a indiqué le communiqué. En début de réunion, le Président de la commission, Salah Djeghloul avait insisté sur l’importance de la concertation afin « de convenir d’un plan d’action à adopter par la commission pour améliorer son action au cours de cette session ». Ils ont appelé à «soumettre des propositions efficaces au service du secteur», soulignant que le programme de la session comprendra trois principaux axes, citant «  l’organisation de journées d’étude avec les parlementaires, la programmation de visites d’information, ainsi que des séances d’audition de ministres, de responsables du secteur et de partenaires sociaux», conclut le communiqué.
L. Zeggane