intoxication alimentaire

SAISON ESTIVALE : Gare aux intoxications alimentaires !

Alors qu’il est connu de tous que la chaleur de la période estivale est propice à la prolifération de certaines bactéries, la vigilance devrait être de mise afin d’éviter les maladies liées à ces bactéries notamment les intoxications alimentaires qui sont en nette augmentation depuis plusieurs années.

Et parce que ces intoxications sont souvent dues par l’absence de règles d’hygiène et la prolifération excessive des commerces de restauration, les autorités concernées doivent multiplier et renforcer le contrôle de la qualité des différents produits proposés à la consommation. Une démarche qui n’est guère assurée puisque le nombre de contrôleurs reste relativement insuffisant face à la hausse des commerces de restauration. Selon les statistiques, on décompte en Algérie 1,5 million de restaurants, et un contrôleur seulement pour 300 commerces, ce qui n’est pas contrôlable, en termes de règles d’hygiène. Un problème auquel devra se pencher en toute urgence le ministère du Commerce d’autant plus que cette année la situation est plus complexe avec les coupures d’eau récurrentes, ce qui impliquera certainement un laisser-aller et un minimum de propreté dans les cuisines dans ces établissements de restauration. A rappeler à ce propos que plusieurs cas d’intoxications alimentaires ont été recensés ces dernières semaines à travers plusieurs wilayas du pays. Le 2 juin dernier, dans la Commune de Ouenza dans la wilaya de Tébessa, plus de 80 personnes ont été victimes d’intoxications après avoir consommé des sandwichs. Suite à ce la, une enquête épidémiologique a été ouverte pour déterminer les causes réelles de cette intoxication alimentaire collective. Le début du mois de mai passé, c’était dans la wilaya de Mila où plus de 300 personnes tous âges confondus ont été victimes d’une intoxication suite à la consommation de gâteaux et des confiseries achetés dans cette pâtisserie située au centre-ville. Le propriétaire de cette pâtisserie  a été placé sous mandat de dépôt par le procureur de la République près le tribunal de cette ville pour fraude sur des produits alimentaires, atteinte à la santé d’autrui,  vente de produits alimentaires avariés  et  manque d’hygiène.
Ania Nait Chalal