charfip3

MENACE D’ANNULATION DES MEETINGS ÉLECTORAUX : Charfi avertit les candidats aux législatives

Le président de l’Autorité nationale indépendante des élections(ANIE) Mohamed Charfi a prévenu les candidats participants aux législatives prochaines dont la campagne électorale débutera aujourd’hui de suspendre leurs meetings, rassemblements et même les rencontres si le protocole sanitaire mis en place contre la propagation de la COVID-19 ne sera pas respecté. En effet, lors de sa visite dans la wilaya de Blida où il a supervisé les préparatifs de la campagne électorale pour les législatives, dont notamment l’application du protocole sanitaire de prévention contre la Covid-19, le président de l’ANIE a précisé qu’un protocole sanitaire strict a été mis en place lors de la compagne électorale et le jour du scrutin, appelant les candidats au respect rigoureux des gestes barrières afin d’empêcher la propagation du virus, à l’instar de garder la distanciation sociale et bien choisir les grandes salles et le port obligatoire du masque. Relevant dans ce cadre le rôle du « COVID manager » créé récemment afin de suivre le bon respect des mesures barrières par les candidats dans toutes les wilayas du pays. Par ailleurs, le même responsable a révélé qu’il compte 15 000 bureaux de vote sur le territoire national, et qu’il recense 66 000 souscripteurs.
Pour rappel, avant-hier les partis politiques ainsi que les représentants des listes indépendantes ont signé la Charte de règles d’éthique devant régir l’action politique; lors de la cérémonie déroulée au Centre international des conférences (CIC), le président de l’ANIE, Mohamed Charfi a salué le sens de responsabilité dont ont fait preuve les candidats signataires. « Le prochain rendez-vous électoral est, un indice positif, eu égard au devenir de l’action politique en général et particulièrement le Parlement plébiscité pour la première fois par le peuple » précise-t-il. Notant qu’un vote a eu lieu lors de cette cérémonie autour du programme d’intervention des candidats dans les médias audiovisuels pour animer la campagne électorale qui débutera aujourd’hui. Cependant l’ANIE a approuvé près de
1 500 listes de candidatures dont plus de la moitié sont présentées par des indépendants. Les candidats sont appelés, dès aujourd’hui, à sillonner le pays et multiplier les actions pour convaincre les électeurs d’aller voter, mais surtout d’opérer le « bon choix » pour faire entendre leurs voix et participer à l’édification de la nouvelle Algérie. Durant trois semaines, les candidats à la Chambre basse du Parlement devront déployer différents modes d’action: rassemblements, meetings et rencontres de sensibilisation, pour exhorter les Algériens à voter en faveur du candidat de leur choix.
Sarah Oubraham