12.9 C
Alger
23 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
RÉGIONS

Lutter contre le cancer du sein à Aïn Defla : L’efficacité du dépistage précoce du sein soulignée

Le dépistage précoce constitue un « moyen efficace » pour lutter contre le cancer du sein et permet une « bonne » prise en charge médicale de la maladie, ont souligné, à Ain Defla des médecins, ayant participé à une randonnée pédestre à l’occasion d’octobre rose.

Le président de l’association des médecins spécialistes d’Ain Defla (AMSAD), organisateur avec l’association des randonneurs de Miliana de la 2e édition de la  » Randonnée rose », Dr. Lyès Bendali, a souligné à l’APS, que le but de cette initiative est de « permettre aux malades et à leurs familles de sortir de la routine et de leur exprimer notre entière solidarité ». Le président d’AMSAD a ajouté que la randonnée est une occasion également pour insister sur la sensibilisation des femmes âgées de plus de 40 ans à faire une mammographie, estimant qu’ « il est inadmissible qu’en 2022 des patients arrivent chez le médecin avec un cancer à un stade avancé ». Il a tenu à rassurer que le cancer est une maladie qu’on « peut soigner, mais qu’il doit être diagnostiqué précocement », rappelant, à l’occasion, que les moyens pour faire le dépistage existent. De son côté, Dr Youcef Azaizia, médecin coordinateur et chef de service de la prévention au niveau de l’Etablissement public de santé de proximité (EPSP) de Boumedfaa, a appelé les citoyens à « prendre cette question de dépistage précoce en considération ». Le Pr. Nabil Benachenhou, chirurgien sénologue, a rassuré de son côté que « le cancer du sein est une maladie qu’on guérit bien et notre souhait en tant que praticiens, est de découvrir cette maladie à ses débuts ». Il a appelé également les femmes à « être vigilantes », en soulignant que sa participation à la randonnée organisée dans le cadre d’octobre rose est « en solidarité avec les malades atteintes d’un cancer du sein ». Le président de l’association El Fedjr, d’aide aux personnes atteintes du cancer, de la wilaya de Blida, Dr. Mekrachi El-Hadj, a estimé, quant à lui, que le dépistage est « accessible » notamment pendant ce mois d’octobre « où pratiquement tous les centres d’imagerie réduisent de moitié le coût de la mammo-échographie », a-t-il dit. Dr. Mekrachi a salué à cette occasion « les pouvoirs publics d’avoir pensé à ouvrir des centres de prise en charge des cancéreux dans plusieurs wilayas du pays, en particulier celles du Sud ». À propos de l’importance du dépistage, le président de l’ association des randonneurs de Miliana, Benyoucef Bengoufa, a déclaré pour sa part: « nous essayons de sensibiliser en premier lieu les femmes qui habitent dans les régions rurales en vue de casser le tabou de la peur de se faire dépister ». Notant que cette campagne de sensibilisation, à laquelle ont pris part plusieurs associations, des médecins, des malades et leurs familles, venus de plusieurs wilayas, a eu lieu au niveau de la forêt d’Ain Nsour, située à une quinzaine de kilomètres au nord la ville de Miliana.

Related posts

Desséchement des feuilles et chute des fruits des agrumes à Chlef : Des pertes considérables

courrier

Boumerdès : Plus de 2,5 millions d’estivants sur les plages en moins d’un mois

courrier

Boumerdès : Sortie du premier camion Daily Iveco en février 2017

courrier

Ghardaïa : 270 secouristes volontaires formés en 2019

courrier

APICULTURE À KHENCHLA : L’importance de la marque collective soulignée

courrier

Hausse de plus de 100% de la production à Tizi Ouzou : Récolte «record» de liège

courrier