Accueil ACTUALITÉ Le chèque obligatoire à partir de demain : Benkhalfa explique et défend...

Le chèque obligatoire à partir de demain : Benkhalfa explique et défend sa disposition

0

Le ministre des Finances, Abderrahmane Benkhalfa, se veut rassurant quant à l’obligation du paiement par chèque pour toute transaction commerciale supérieure à un(1) million de dinars. Selon lui, la nouvelle disposition vise à moderniser l’économie et non à réprimer les personnes.
S’exprimant, hier, sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale, le ministre des Finances a déclaré que la nouvelle loi, qui va entrer en vigueur ce premier juillet, a pour objectif de diminuer le recours au cash, de sécuriser et donner du confort à la clientèle qui ne travaille pas avec de petits montants. Elle va permettre, notamment, de recycler progressivement des transactions qui se font en dehors des banques. Abderrahmane Benkhalfa a dans ce sens, assuré que cette disposition na pas été mise en place pour réprimer des personnes mais, plutôt pour les aider et les soutenir. De plus, ça permettra de moderniser et de développer l’économie nationale. Pour lui, ce n’est pas logique que les Algériens utilisent la 3G, l’internet et toute sorte de moyens technologiques sur le plan téléphonique, alors que sur le plan bancaire, ils sont toujours dans un autre âge. «Nous sommes très en retard sur les transactions modernes», a-t-il commenté. De plus l’argent qui circule hors circuit bancaire prive le pays de ressources pouvant être investies, estime le responsable qui précise que les 28 banques qui sont de droit algérien font de l’intermédiation et quand elles sont privées de ressources, c’est le pays qui est privé d’investissement. «Le coffre ce n’est pas la cuisine et la salle à manger, mais plutôt la banque», lance-t-il d’un ton ironique. Dans le même contexte, il a rappelé voire déclaré au Parlement que c’était fini «la chkara» parce qu’elle n’est pas au niveau d’un grand pays comme l’Algérie. C’est, notamment, un problème de sécurité et il ne faut pas que les citoyens s’exposent au danger en transportant avec eux des sommes faramineuses, s’exclame-t-il.
S’agissant de l’application de cette disposition et afin d’éviter l’échec des deux précédentes tentatives de 2005 et de 2011, le ministre des Finances souligne qu’après la tenue d’assemblées générales des banques, ces dernières sont mobilisées. Des conclusions en seront également tirées à l’avenir, révèle-t-il. Les agences de leurs cotés qui sont un point de contact se préparent sérieusement à la fois, pour accueillir la clientèle et continuer cette œuvre de bancalisation et d’inclusion financière, ajoute le ministre, qui explique qu’il est nécessaire d’avoir plus de comptes et plus de gens qui passent par les banques. « Le corps économique a besoin de recyclage permanent et de rapidité de circulation de l’argent. La mesure s’inscrit dans le cadre d’une optimisation des ressources de l’économie », souligne encore Benkhalfa. Par ailleurs, le premier responsable du secteur des Finances a fait savoir que les banquiers se réuniront le 2 juillet prochain pour le développement de la carte de payement (pas la carte de retrait ndlr). Il dira dans ce sens que son département tente d’arriver avant juin 2016 à élargir le payement par carte.
Pour ce faire, le ministre se dit compter sur l’appui des commerçants, des patronats, des consommateurs et des banquiers, pour contribuer à élargir le payement par carte et pas seulement au niveau d’Alger, mais sur tout le territoire national. La monétique doit se développer comme cela s’est fait avec la téléphonie mobile, estime-t-il avant de poursuivre que le travail se fera progressivement, en commençant par la télé déclaration pour les grandes entreprises, et ensuite arriver à un usage élargi de plus de 20 millions de porteur de cartes.
Ania Nait Chalal

Article précédentAudiovisuel : avertissement verbal au directeur de la chaîne KBC
Article suivantAustérité et loi de finances : Hanoune récuse les choix de Benkhelfa

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.