Melzi

CORRUPTION ET DILAPIDATION DE DENIERS PUBLICS : Hamid Melzi « bientôt » devant le juge

Le pôle pénal économique et financier du Tribunal de Sidi M’hamed a transmis le dossier de l’affaire de l’ex-directeur de la résidence d’État du Sahel, Hamid Melzi, dans lequel sont impliqués plusieurs autres anciens hauts responsables et ministres, pour la programmation de son procès.

Selon les informations rapportées par des médias hier, le dossier dont l’instruction a duré plus de deux ans a été transféré conformément à l’article 168 du code les procédure pénale par le juge instructeur de la première chambre du pôle spécialisé du tribunal de Sidi M’hamed. Lequel a rendu le 22 juillet 2021 une ordonnance de non-lieu au profit des accusés Charit Fouad, Amrouche Mourad, Hochin Mahmoud, Mankoura Mourad et Zarnini Leila.
Le même magistrat a également ordonné la comparution des autres accusés dans le cadre de cette affaire devant le tribunal criminel, dont les deux anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, Hamid Melzi, Choudar Mohamed, Alleche Bekhouche, Mouloud Melzi, Salim Melzi, Oualid Melzi, Boukarouane Bachir, Boudjelleb Ilyès, Hattabi Ahmed, Kadi Arezki et Benkhemma Mohammed Aziz.
Au titre des personnes morales, 17 sociétés nationales et étrangères devront également comparaître à côté des autres mis en cause cités. Il est à rappeler que Hamid Melzi fait face, en compagnie de 19 autres accusés, à de lourdes accusations pénales dont « blanchiment d’argent, transfert de fonds issus de revenus criminels, dilapidation de deniers publics, incitation de fonctionnaires à l’abus de fonction, conclusion de marchés en dehors des réglementations en vigueur … ». Le pôle pénal économique et financier devra également ouvrir, dans les prochains jours, les dossiers de plusieurs marchés ayant consumé les milliards en dinars et en devises.

Le dossier de Noureddine Bedoui transmis à la Cour suprême
Autre affaire, selon le site d’information « ennaharonline » le service de la division économique et financière de la police judiciaire de Constantine a transféré le dossier des auditions de Noureddine Bedoui, ancien wali de Constantine, ancien ministre de la Formation professionnelle et ancien ministre de l’Intérieur et ancien Premier ministre, près la Cour Suprême, qui a émis une commission rogatoire afin d’enquêter sur le mis en cause, a propos de nombreuses affaires liées à des projets d’aménagement et d’équipements importants qui ont été réalisés dans le cadre du plan de développement quinquennal. Également, le dossier d’accusation comprend des affaires liées à l’octroi de terrains industriels et immobiliers dans la wilaya de Constantine, dans l’attente de la transmission du dossier au procureur général près le Pôle pénal économique et financier du tribunal de Sidi M’hamed pour engager les procédures judiciaires, dans les semaines à venir, concernant cette affaire.
Sarah Oubraham