Une première sans complexe pour Bensebaïni

C’est sans complexe que le jeune défenseur axial, Ramy Bensebaïni, vit sa première sélection en équipe nationale qui s’apprête à affronter la Tanzanie à Dar Essalam, samedi prochain, dans le cadre du deuxième tour éliminatoire de la coupe du monde de 2018 en Russie. Bensebaïni, prêté l’été dernier à Montpellier par son club algérien, Paradou AC, réussit bien son intégration en sélection première ; le natif de Constantine s’est d’ailleurs félicité de l’ambiance régnant dans le groupe des Fennecs, non sans rendre hommage à ses coéquipiers qui l’ont très bien accueillis, selon ses dires.«Je n’ai trouvé aucun problème pour m’intégrer au sein du groupe, surtout que j’ai trouvé en place des joueurs très accueillants qui m’ont tous souhaité la bienvenue au point où rien ne me manque à l’occasion de mon premier stage. Tout cela me donne envie de rester le plus longtemps possible en sélection», se réjouit-il.Et même s’il s’agit de sa première convocation en sélection A, Bensebaïni ne manque pas d’ambitions pour s’imposer dans le onze de départ, surtout qu’il évolue dans un poste qui constitue jusque-là le maillon faible des Verts.A cet effet, le joueur se dit prêt à prendre sa place si Gourcuff venait à le choisir dans son équipe type samedi contre la Tanzanie, laissant apparaitre une grande confiance en ses qualités, lui qui a gagné pas mal d’assurance de sa naissante expérience professionnelle dans le vieux continent.«Je ne sais pas si je serai titulaire ou non. Une chose est sûre, je suis prêt à tenir ma place si l’entraîneur me fait jouer d’entrée. Dans le cas contraire, j’encouragerai mes coéquipiers pour revenir avec un bon résultat qui nous permettra d’aborder la deuxième manche chez nous avec beaucoup de sérénité», poursuit le joueur.Il faut dire qu’outre le fait d’exceller dans le poste de défenseur central, Bensebaïni peut également jouer comme demi défensif, ainsi que latéral gauche, deux postes où l’entraîneur de Montpellier, Rolland Courbis, l’a déjà utilisé en championnat de Ligue 1 française, non sans donner entière satisfaction.Une polyvalence qui devrait donc être très utile pour le sélectionneur national, notamment avec cette cascade de blessures qui touche le Verts dans trois compartiments. Parlant de sa première sortie avec l’équipe nationale, Bensebaïni a fait savoir qu’il ne connaissait personnellement rien de l’adversaire tanzanien, que tous les joueurs algériens vont prendre très au sérieux afin de revenir avec un résultat positif du déplacement de Dar Essalam.«Je ne connais pas la Tanzanie. Mais comme il s’agit d’une double confrontation décisive pour notre avenir dans les éliminatoires du Mondial, nous sommes censés prendre très au sérieux cet adversaire. Il n y aura pas de place pour l’excès de confiance. Nous allons tout faire pour revenir avec un résultat probant à même de faire un grand pas vers la qualification à la phase des poules avant la deuxième manche prévue pour quatre jours après chez nous», assure encore le néo-international qui effectue pour l’occasion son premier voyage en Afrique subsaharienne.
H. S.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>