APW de boumerdès

SIÈGE DE LA WILAYA DE BOUMERDÈS : Les souscripteurs AADL protestent

Des dizaines de souscripteurs AADL sont encore revenus, hier, à la charge pour exiger la remise des clefs de leurs logements. Ils ont organisé un rassemblement devant le siège de la wilaya pour protester contre le retard mis quant à la distribution de leurs logements qui sont achevés depuis longtemps.

«Cela fait plus de 17 ans que nous attendons nos logements mais en vain», dénoncent les manifestants qui pointent du doigt la gestion opaque du dossier AADL dans la wilaya de Boumerdès. «La dernière date avancée quant à l’attribution de nos logements était le mois de juin dernier mais rien n’a été fait », déplorent les manifestants qui réclament l’intervention du wali pour la remise des clefs de leurs logements qui tarde à se concrétiser à cause de la mauvaise gestion du dossier, dénoncent-ils.
Dans la wilaya de Boumerdès, seulement 2 500 logements de type AADL sont prêts à être livrés mais la direction ne fait rien pour les livrer, s’insurgent les bénéficiaires . Ils sont implantés dans les sites de Bordj Ménaïel, Khemis El-Khechna et Figuier où il a été réalisé respectivement 1500 logements, 700 et 300 logements. En colère, les manifestants exigent la remise des clefs de leurs logements dans les meilleurs délais, faute de quoi ils menacent de poursuivre leur mouvement de protestation jusqu’à la satisfaction de leur principale revendication
B. Khider

EXPLOITATION ANARCHIQUE DES CARRIÈRES À BOUMERÈS
Les habitants de Keddara ferment la route
Les habitants de la localité Bouzegza Keddara au Sud-ouest de Boumerdès ne décolèrent pas. Ils poursuivent leur mouvement de protestation déclenché avant-hier en signe de protestation contre l’exploitation anarchique des carrières implantées aux alentours de leur ville. Ils ont encore fermé hier la route reliant leur ville à celle de Boudouaou en usant de pneus et d’objets hétéroclites paralysant de fait la circulation.
L’exploitation anarchique des carrières est une menace non seulement sur l’écosystème mais également sur la santé publique, s’inquiètent-ils. Ils ont, en plus, déploré «la destruction de l’environnement immédiat de notre région, nous subissons au quotidien des désagréments causés par les nuisances sonores dues à l’utilisation d’explosifs, les va-et-vient incessants des camions de grands tonnages qui dégradent nos routes », déplorent les manifestants qui dénoncent également l’accaparement illégal du foncier agricole et la destruction des vestiges historiques de nos montagnes.
Les habitants de cette localité sont exacerbés par le silence des autorités compétentes face à cet état de fait qui porte atteinte à l’environnement et à la santé publique. Les protestataires menacent de poursuivre leur mouvement jusqu’à la satisfaction de leur revendication relative à la préservation de leur région des conséquences graves sur l’écosystème et la santé publique qui ont subi déjà d’énormes dégâts.
B. K.