Pour les jeunes désirant démarrer avec leur propre moyen : L’ANSEJ approuve l’exonération fiscale

Visant à accomplir sa réelle mission d’intégration des jeunes dans la création de richesse l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (Ansej), a décidé de lancer un nouveau dispositif comportant de nouveaux avantages pour encourager économiquement les nouveaux demandeurs de crédit. Cette nouvelle mesure donne la possibilité au jeune promoteur de démarrer avec ces propre moyens, qui en contre partie d’auto financer son projet, le bénéficiaire, sera dispensé de payer les impôts.
C’est ce qu’a déclaré dans la matinée d’hier, la  DG de cette organisme algérien chargé de la gestion d’un fonds de crédit pour la création d’entreprises, madame Samira Djaider. S’agissant d’autres détails, la responsable de l’ANSEJ a précisé que « les promoteurs concernés par ce nouveau mécanisme auront les mêmes avantages que celles des autres bénéficiaires ayant monté leurs projets dans le cadre de ce dispositif d’insertion à l’emploi des jeunes ».
Plus explicite Madame Djaider, indique que «Ces nouveaux avantages accordés aux jeunes promoteurs, s’inscrit dans le but de leurs faciliter les démarches. Ces futurs porteurs de projets, bénéficieront de formation gratuite dans le domaine de leurs activités ainsi, que d’autres programmes dédiés au suivi».
Mohamed Amrouni