tamanrasset

Pour booster l’action de développement à Tamanrasset : Une enveloppe de 15 milliards DA débloquée

Une enveloppe de quinze milliards DA a été retenue pour booster l’action de développement à travers la wilaya de Tamanrasset, a annoncé un responsable du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire.

S’exprimant lors d’une rencontre à Tamanrasset avec la société civile, au terme d’une visite de travail qui s’est achevée mardi soir, le secrétaire général de la tutelle, Salaheddine Dahmoune, a fait état de ce financement visant à booster l’action de développement à travers la wilaya de Tamanrasset et les wilayas déléguées d’In-Guezzam et In-Salah. Conduisant une délégation intersectorielle englobant les secrétaires généraux de sept autres ministères, M. Dahmoune a mis l’accent sur l’approche des pouvoirs publics visant à assurer le suivi régulier de l’évaluation de l’effort de développement et de sa généralisation à travers l’ensemble du territoire de la wilaya, assurant la prise en charge de l’ensemble des doléances soulevées par la population locale lors de précédentes visites et le lancement de l’ensemble des projets retenus alors. «Les pouvoirs publics adoptent une nouvelle approche concernant le développement des territoires, basée sur les études approfondies soulevées au Centre national d’aménagement du territoire relevant du MICLAT», a-t-il ajouté en soulignant que l’objectif escompté est un véritable développement humain et le passage de l’aspect quantitatif à l’aspect qualitatif dans les modes de gestion des infrastructures et de la ressource pour une gestion efficiente des installations socioéconomiques. L’objectif étant le développement de la région et la création d’une zone économique d’excellence et l’impulsion de la dynamique de développement dans le Grand Sud, sur la base d’une feuille de route bien étudiée et cristallisant toutes les propositions soulevées, a poursuivi M.Dahmoune en saluant la contribution des autorités de la wilaya dans la présentation des attentes locales dans tous les secteurs d’activités, qui ont été étudiées en un temps court dans le cadre de la commission interministérielle. Rappelant les réalisations accomplies dans cette wilaya, le SG du MICLAT a fait état, entre autres, de la réalisation de plus de 41.000 logements actuellement entre 90 et 95% d’avancement, le mégaprojet de transfert des eaux depuis In-Salah sur plus de 700 km afin avec un approvisionnement en eau potable qui va être H24 dans une dizaine de jours, la réalisation de nouveaux hôpitaux à Tamanrasset (200 lits), In-Guezzam et Tin-Zaouatine (60 lits chacun), ainsi que d’une polyclinique à Tamanrasset. Il s’agit également du projet de réalisation d’un institut de formation paramédicale, de la réalisation de cantines scolaires et d’équipements d’énergie solaire dans tous les groupements scolaires, la dotation de tous les lycées d’internat, ainsi que l’attribution de 32 nouveaux bus scolaires, a encore fait savoir M.Dahmoune, en signalant que tous ces projets bénéficient d’un accompagnement de la commission interministérielle dans le cadre de l’approche participative.

La ressource humaine qualifiée au cœur de l’action de développement
Le même responsable a, par ailleurs, réitéré son appel aux jeunes à aller vers la formation professionnelle afin d’assurer une disponibilité de la ressource humaine qualifiée, qui reste au cœur de l’action de développement et la condition de réussite des projets dans la région. Toujours à l’adresse des jeunes, il les a conviés à se regrouper dans le cadre associatif et au sein de coopératives afin de bénéficier des avantages préconisés par l’Etat et de terres agricoles avec disponibilité de l’eau et de l’électricité, tout en affirmant que l’emploi reste tributaire de la formation des jeunes investisseurs, appelés à constituer le moteur de la dynamique de développement mue par l’esprit entrepreneurial sans plus attendre le recrutement par l’administration. Les préoccupations des citoyens se sont articulées autour notamment de questions liées aux routes, au désenclavement, aux forages hydrauliques et leur équipement, au soutien agricole, à l’éducation et la santé. Le secrétaire général du MICLAT, Salaheddine Dahmoune, est accompagné lors de cette visite de travail amorcée dimanche dernier, par les secrétaires généraux des ministères des Travaux publics et Transport, de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, de l’Education nationale, ainsi que ceux de l’Habitat, l’Urbanisme et la Ville, les Finances, l’Agriculture, le Développement rural et la Pêche, et les Ressources en eau).