Perturbations au sommet

http://lecourrier-dalgerie.com/wp-admin/post-new.php#edit_timestampFinalement, les coupures d’Internet n’auront pas été sans conséquences : il y eu des perturbations jusqu’au sommet de la vie économique et sociale. Y avait-il une autre solution ? On ne le sait pas. Toujours est-il que l’Algérie se retrouve niaisement en train de régler des problèmes à la base, et non pas à la source. Au commencement, il y a eu tromperie sur la marchandise et la fraude, que ce soit durant le Bac et durant toute une vie, est érigée en sport national. L’Algérien se trouve en situation de tricheur durant toute sa vie pour gravir les échelles sociales. Tricher pour passer à l’université, tricher pour décrocher un diplôme professionnel de haut niveau, tricher pour avoir le poste privilégié, tricher pour faire banco, etc. Au final, on se retrouve au milieu d’une faune de prédateurs dont le seul souci est de tricher pour monter encore plus haut, quitte à écraser des têtes et fouler aux pieds tous les principes moraux. C’est pour cette raison que les coupures d’Internet ont tenté d’endiguer le fléau en aval, alors qu’à la source le problème se régénèrera encore et encore…
F. O.