Feu de tunisie

NOTRE VOISIN DE L’EST EN PROIE À DE VIOLENTS FEUX DE FORÊT : L’Algérie vole au secours de la Tunisie

L’Algérie, qui a vécu l’enfer des incendies de forêts criminels durant l’été noir de 2021, ne peut ne pas voler au secours d’un pays voisin et frère comme la Tunisie, qui est à présent en proie à ce phénomène dévastateur. D’ailleurs, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, n’a pas tardé à répondre présent à la demande de la Tunisie en ordonnant l’expédition « immédiate » de moyens pour venir en aide au voisin de l’est. « Suite à la demande de la Tunisie, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a ordonné l’envoi immédiat de deux gros hélicoptères des forces aériennes et de 20 gros camions de la protection civile pour aider nos frères tunisiens à éteindre les incendies de forêts dans ce pays », a souligné un communiqué de la Présidence, précisant que ce dispositif opérationnel devait arriver à la première heure de la journée d’hier. Cette aide fournie par l’Algérie à la Tunisie consiste, selon la présidence de la République, en l’envoi « immédiat » de deux gros hélicoptères des forces aériennes et de 25 gros camions de la protection civile, 4 véhicules poste de commandement, une ambulance médicalisée, ainsi que 80 éléments de la Protection civile, tous grades confondus. Selon la même source, ce convoi est entré en Tunisie pour aider « nos frères tunisiens » à éteindre les feux de forêts que connaît ce pays. En effet, notre voisin de l’Est est en proie depuis ce mardi à de violents incendies de forêts touchant la chaîne montagneuse s’étendant du Djebel Boukornine aux frontières de Borj Cédria dans le sud de Tunis. Selon les autorités tunisiennes, les sinistres ont ravagé de vastes superficies du couvert forestier et végétal de la région. Des facteurs, comme la hausse de la température, les vents violents et le relief accidenté, ont accentué la propagation rapide des feux. C’est le cas, à considérer les plateaux du sud de la capitale tunisienne, surplombent les plus grandes villes de la banlieue, à savoir Ezzahra, Hammam Lif, Borj Cédria et Bou Mhel. Selon le porte-parole de la Protection civile, Moez Triâa, cité par l’APS, ses éléments avaient enclenché l’extinction des feux dès que l’incendie s’était déclaré au sommet de la montagne, suite à quoi, des hélicoptères et des camions de pompiers ont été exploités pour protéger les agglomérations et circonscrire le feu. « Le feu étant déclaré massivement au sommet de la montagne, il est quasi impossible de les atteindre par des camions de pompiers », a-t-il expliqué.
Farid G.