Monoxyde

Monoxyde de carbone : Décès de 18 personnes depuis janvier dernier à Sétif

Dix-huit personnes sont décédées asphyxiées au monoxyde de carbone depuis le début de l’année 2019, en raison d’une mauvaise utilisation des types de chauffage, a-t-on appris dimanche auprès des services de la protection civile.

Pas moins de 52 accidents d’asphyxie en gaz brulés Provenant d’équipements de chauffage ont été recensés depuis janvier 2019, a précisé le capitaine Ahmed Lamar, chargé de la communication et de l’information de ce corps constitué, déplorant 18 décès. La même source a relevé «une hausse considérable» de personnes intoxiquées par ce type de gaz (tueur silencieux) par rapport à la même période de l’année 2018 où 7 personnes sont décédées lors de 49 accidents. La mauvaise utilisation des moyens de chauffage et l’absence de ramonage des conduites d’évacuation des gaz brûlés, sont les facteurs qui ont causé ces incidents, a-t-on précisé. Initiée par les services du même corps, une campagne de sensibilisation sur les risques d’utilisation du gaz naturel a été lancée au titre de la saison 2019-2020, avec la collaboration de diverses Directions de l’éducation, de la formation professionnelle et du commerce, des résidences universitaires et de la concession de distribution d’électricité et du gaz, a-t-il noté. L’opération, selon la même source, vise à inculquer une culture de prévention chez les citoyens en vue de réduire le nombre d’asphyxie en gaz brûlés et à prévenir les risques causés par le non-respect des mesures sécuritaires lors de l’utilisation des moyens de chauffage. Le même officier a affirmé dans ce même contexte que cette campagne ciblera en premier les enfants et les élèves des établissements scolaires, tous cycles confondus ainsi que les femmes au foyer, les mosquées et les familles dont les habitations sont nouvellement raccordées au gaz naturel de diverses localités de cette région. Il a ajouté que le programme d’orientation tracé jusqu’à la fin de la saison d’hiver porte sur la mise en place des stands de sensibilisation à travers les placettes et les espaces publics, la distribution des dépliants et l’organisation des sorties sur le terrain pour le contrôle des installations gazières des foyers. L’évacuation des gaz brûlés provenant des équipements de chauffage notamment des habitations individuelles, le contrôle et le nettoiement des cheminés, figurent parmi les directives qui ont été présentées par les services de la Protection civile pour lutter contre ce genre d’accidents, a-t-il conclu.