EDUCATION NATIONAL 1

LES CONCERTATIONS DEVRAIENT DÉBOUCHER SUR UN « SYSTÈME ÉDUCATIF RASSEMBLEUR ET CONSENSUEL » : Les Assises nationales de l’Éducation pour bientôt

Le ministre de l’Éducation nationale, Mohamed Ouadjaout, a annoncé la convocation prochaine des assises sur la réforme du système éducatif national. Ce rendez-vous aura à se pencher de prime abord sur le diagnostic et l’évaluation de ce secteur névralgique.
Des experts de différents niveaux et des syndicats professionnels doivent réfléchir sur la réforme du système éducatif pour amorcer un dialogue national inclusif visant à tracer une feuille de route pour une réforme profonde du secteur. L’objectif du ministre est de parvenir à un diagnostic commun de la situation actuelle de l’École et de connaître les points forts et points faibles, et partant, formuler des avis, des propositions et une vision de l’École à laquelle nous aspirons, tout en tirant profit des plus importantes approches réussies en matière de réforme de l’éducation. « Nous sommes, aujourd’hui, devant une responsabilité historique et un engagement moral envers notre École et nos élèves, d’œuvrer avec certains, à réunir les conditions idoines pour l’entame de la concrétisation du projet de relance de l’École algérienne, à travers le perfectionnement et l’amélioration du système éducatif, au diapason des exigences du développement durable», a affirmé le ministre qui s’adressait, samedi dernier, aux représentants de huit nouveaux syndicats agréés. Le premier responsable du secteur a saisi , en outre, l’opportunité de la rencontre pour réaffirmer sa disponibilité et celle de son secteur à travailler, de concert avec tous les partenaires, au nombre de 20 à ce jour, en toute «transparence», en se mettant à l’écoute des préoccupations et questions soulevées, en vue d’une recherche «commune» des solutions à même d’y remédier dans le cadre d’«un dialogue sérieux et responsable ». Pour le ministre, l’un des enjeux de ces assises est de resserrer les rangs de l’ensemble du corps enseignant et des partenaires sociaux afin de « réaliser notre aspiration commune à l’amélioration du niveau de l’École algérienne et de la consécration du pluralisme syndical, ce qui aura un impact positif sur le dialogue social, en favorisant un climat social serein et stable qui permettra de poursuivre les efforts de développement socioéconomique du pays ». Comme il l’affirme, les syndicats du secteur auront, avec l’ensemble des autres acteurs aux différents niveaux d’application de la politique de l’éducation, «leur mot» à dire dans ces assises. Ouadjaout a indiqué que le ministère «ambitionne d’asseoir la tradition de la participation effective à l’édification d’un nouveau système éducatif dans des cadres consacrant la diversité et la différence, qui sont, pour nous, des atouts à même d’enrichir le débat et de nous permettre de bâtir un système éducatif rassembleur et consensuel». Il a souligné que les syndicats du secteur «auront, à ces assises, leur mot à dire, de même que l’ensemble des acteurs aux différents niveaux d’application de la politique d’éducation, sans exclure les enseignants universitaires, les représentants des secteurs de l’Enseignement supérieur et de l’Enseignement et de la formation professionnels et des établissements économiques, industriels, culturels et sociaux. Il a précisé, à l’occasion, que son secteur «se tient à équidistance de tous les syndicats agréés et considère que chacun d’eux peut apporter un plus et constituer une force de proposition non négligeable ».
Hamid Mecheri

BEM ET BAC
Les dates des épreuves d’EPS pour les candidats libres dévoilées
Les dates des épreuves d’éducation physique et sportive (EPS) pour les candidats libres au BEM et au BAC ont été dévoilées, hier, par le ministère de l’Éducation nationale. Compte tenu de la situation sanitaire, des aménagements des examens ont été décidés. Ainsi, l’ensemble des épreuves d’EPS pour les collégiens et bacheliers ont été reportées jusqu’au mois de septembre prochain. Précisément, les épreuves d’EPS se dérouleront du 1er au 3 septembre pour les candidats libre au BEM et du 20 au 30 septembre pour les candidats libres au BAC. Les épreuves d’EPS commencent traditionnellement tôt pour les candidats libres par rapport à leurs homologues scolarisés. Pour rappel, le calendrier des examens du BEM et du BAC a été dévoilé auparavant par le ministère de l’Éducation nationale: l’examen du cycle moyen est fixé entre le 07 et 09 septembre, alors que celui du Baccalauréat est fixé du 13 au 19 septembre.
H. M.