Les CIN biométriques pourront être demandées sur Internet à compter du 15 novembre

Les membres de la communauté nationale vivant à l’étranger pourront demander sur Internet leur carte d’identité nationale biométrique à compter du 15 novembre, a annoncé jeudi à Paris le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui. «Je voudrais profiter de cette occasion pour annoncer qu’à compter du 15 novembre prochain, nos concitoyens pourront, de n’importe quel consulat, s’inscrire à travers Internet pour demander la carte d’identité nationale biométrique», a-t-il déclaré lors de sa visite du nouveau siège consulat de Créteil, inauguré en mai dernier. Il a expliqué que les membres de la communauté nationale à l’étranger, ayant déjà obtenu un passeport biométrique, n’auront aucun dossier à fournir ni à payer quoi que ce soit.

Signature prochaine d’une convention entre le CPA et Hyundai Algérie
Le Crédit populaire d’Algérie (CPA) et Hyundai Algérie signeront la semaine prochaine une convention de financement bancaire accordé aux particuliers pour l’acquisition des véhicules produits localement par Hyundai Algérie, indique cette banque publique dans un communiqué. Pour rappel, le crédit à la consommation a été réintroduit l’an dernier pour les produits fabriqués en Algérie uniquement quel que soit le taux d’intégration. «Les entreprises dont les produits sont éligibles au crédit à la consommation sont celles qui exercent une activité de production ou de service sur le territoire national, qui produisent ou assemblent des biens destinés à la vente aux particuliers», indique le décret exécutif relatif au crédit à la consommation.

Nouveau guide touristique de la ville d’Alger
La ville d’Alger s’est dotée d’un nouveau guide pratique et de sa version «poche» proposant des fiches techniques des principaux monuments et sites historiques, des parcours de visites touristiques ou encore une vue d’ensemble de l’histoire de la ville depuis l’antique Ikozim. Intitulé «Alger, la capitale», le premier guide -un ouvrage de 165 pages publié à l’occasion du dernier Salon international du livre d’Alger (Sila) chez les éditions «El Bayazin»- offre au lecteur un voyage à travers l’histoire de la cité millénaire depuis le comptoir phénicien à nos jours, en passant par la période des Béni Mezghenna et celle de la régence ottomane. Dans cette partie dédiée à l’histoire, le guide revient sur la composante sociale de la ville à la colonisation française, les fontaines de la Casbah d’Alger, et l’art de vivre dans la médina. Le tout agrémenté de gravures ainsi que de photographies anciennes et de clichés plus récents, signés des photographes Chafia Loudjici, Khalil Seddiki, et Lyes Hamma.

Installation à Paris d’un groupe de travail algéro-français sur la fiscalité locale
Un groupe de travail algéro-français sur la fiscalité locale a été installé jeudi à Paris à l’issue d’une réunion de travail qu’a eue le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, avec le ministre français de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales, Jean-Michel Baylet. Le groupe de travail, a-t-on indiqué, va explorer dans une première phase toutes les possibilités d’échange d’expériences pour pouvoir déterminer les actions de partenariat dans ce domaine. Un communiqué du ministère français, distribué à la presse, a indiqué que la réunion, à laquelle a pris part le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a permis de «confirmer la coopération algéro-française en matière de fiscalité locale».

Présidentielle américaine : déçue du résultat, elle sort en forêt et croise le couple Clinton
Une histoire pas banale. Comme le rapporte le site Mashable, une mère de famille américaine qui se promenait dans la forêt à Chappaqua (État de New York) a fait une rencontre pour le moins inattendue. Au lendemain de l’élection qui a vu Donald Trump triompher, elle est tombée sur… Hillary Clinton et son mari Bill. Margot Gerster, la jeune femme en question, a partagé (mais depuis supprimé) cette histoire sur Facebook, expliquant qu’elle se sentait « si triste » et avait décidé de se changer les idées en allant marcher avec ses filles. Alors qu’elle s’apprêtait à rentrer chez elle, elle a croisé le couple dans une clairière. « J’ai entendu un peu de bruit venant dans ma direction et quand je suis arrivée dans la clairière elle était là, Hillary Clinton et Bill et leurs chiens faisant exactement la même chose que moi », raconte Margot Gerster, qui explique qu’elle a eu l’occasion de serrer la candidate démocrate dans ses bras et de lui dire son admiration.

L’ambassade d’Algérie en Russie célèbre la Révolution algérienne
Le 62ème anniversaire du déclenchement de la Révolution algérienne a été célébré jeudi soir à l’institut d’État de Moscou des relations internationales, à travers l’organisation d’activités culturelles et artistiques initiées par l’ambassade d’Algérie à Moscou. L’ouverture officielle de ces activités s’est faite autour d’une exposition de peintures réalisées par des étudiants et des diplômés de l’institut illustrant, de manière créative et remarquable, des paysages et personnages algériens. L’ambassadeur d’Algérie à Moscou, Smail Allaoua, à prononcé à cette occasion une allocution de bienvenue dans laquelle il a retracé les différentes étapes de la Révolution algérienne depuis la courageuse décision du Groupe des Six jusqu’à la proclamation de l’indépendance. « Le combat libérateur a été mené non seulement par les armes, mais également par la diplomatie, la culture, le savoir et le sport », a-t-il indiqué. Tout en mettant en exergue le soutien russe à l’indépendance de l’Algérie, le diplomate algérien a affirmé la dimension universelle des idéaux de la Révolution du 1er novembre 1954 , source d’inspiration des principes fondamentaux de la politique étrangère algérienne, notamment dans son soutien aux mouvements de libération nationaux à travers le monde. « Il n’est pas fortuit que la proclamation de l’État de Palestine, en 1988, a été faite en terre algérienne » a-t-il rappelé, ajoutant que c’est dans cette même optique que l’Algérie continue de soutenir le peuple du Sahara occidental dans son droit inaliénable à l’autodétermination. Plusieurs ambassadeurs et représentants du corps diplomatique arabe et africain accrédités à Moscou ont pris part à cette activité, qui a été suivie par une présentation faite par des étudiants de cet institut. Ces étudiants spécialistes du monde arabe ont présenté, en langue arabe avec une traduction simultanée en anglais, le patrimoine culturel algérien, ainsi que la richesse de l’Algérie en termes d’attraits touristiques, d’histoire, de littérature et de gastronomie entre autres.