Aïssa Mandi : «La concentration, la clé de la réussite à Uyo»

Aïssa Mandi, qui retrouve la sélection nationale après son absence pour blessure lors de deux précédentes sorties, rejette l’idée que l’Algérie ne soit qu’une somme d’individualités. Pour le défenseur du Bétis, c’est en équipe que les Fennecs ramèneront un bon résultat du Nigéria. Pour Mandi, la clés de la réussite algérienne aujourd’hui contre le Nigéria en éliminatoires du Mondial 2018 est simple : Elle se résume dans la concentration maximale. « Il faudra qu’on soit très concentrés et qu’on mette les moyens nécessaires pour faire un résultat là-bas », a-t-il confié. Un mois après le match nul concédé à domicile face au Cameroun (1-1), l’Algérie part en mission. Troisièmes du groupe B avec un point, les Verts vont tout faire pour récupérer les unités perdues à domicile pour repartir du bon pied. Mais il faudra composer avec l’absence de plusieurs éléments (Boudebouz, Ghezzal et Soudani). « C’est toujours embêtant d’avoir des absents, a expliqué Mandi. Mais on a un groupe assez large pour les remplacer. »Le défenseur du Bétis Séville a livré son point de vue sur la sélection. Pour lui, le but concédé face au Cameroun n’est pas uniquement de la faute des défenseurs. Il souhaite que les Verts soient jugés en tant que groupe. « On est une équipe. Si on a pris un but contre le Cameroun c’est toute l’équipe qui est concernée. Tout le monde est concerné par le travail offensif et le travail défensif. Il faut arrêter de mettre la défense d’un côté, l’attaque de l’autre. Les attaquants sont les premiers défenseurs », a-t-il conclu.
H. S.