djamel bensmail

Le jeune Djamel Bensmaïl lynché et brûlé à Larbâa Nath Irathen (Tizi-Ouzou) : Le Parquet ordonne l’ouverture d’une enquête

Le procureur de la République près le tribunal de Larbâa Nath Irathen (Cour de Tizi-Ouzou) a ordonné jeudi l’ouverture d’une enquête sur les circonstances de décès d’un citoyen lynché et brûlé vif dans la région de Larbaa Nath Irathen suite aux soupçons sur son implication dans les feux de forêt qui ont ravagé la région. « Suite aux vidéos relayées, mercredi 11 août 2021 sur les réseaux sociaux montrant l’assassinat d’un citoyen (mortellement brûlé et lynché), le procureur de la République près le Tribunal de Larbaâ Nath Irathen informe l’opinion publique, conformément à l’article 11 du code de procédure pénale, de ce qui suit : Un groupe de citoyens a arrêté trois personnes qui se trouvaient à bord d’une voiture, suite à leurs soupçons d’être impliqués dans les feux de forêt qui se sont déclarés dans la région de Larbaâ Nath Irathen. Après les avoir agressés, les services de police sont intervenus pour les secourir et les ont transférés au commissariat », lit-on dans le communiqué du procureur de la République. « Cependant, le même groupe a continué à attaquer le siège de la police avec violence, et a réussi à faire sortir l’un des trois individus du commissariat et à le traîner à l’extérieur, le battant et le brûlant, ce qui a conduit à sa mort. Les policiers qui sont intervenus pour protéger la victime et la secourir ont également subi des blessures », a ajouté la même source. « Le Parquet a ordonné à la police judiciaire d’ouvrir une enquête sur les circonstances de cette affaire, et ce, dans l’objectif d’identifier les auteurs et de les traduire devant la justice, pour qu’ils soient sévèrement punis, conformément à la loi, et ce afin que ce crime odieux ne reste pas impuni. L’opinion publique sera informée des résultats de l’enquête », a conclu la même source.
R. N.

ENQUÊTES SUR LES INCENDIES CRIMINELS
22 suspects arrêtés dans 5 wilayas
Lors de son message télévisé, le président Tebboune a confirmé le fait que les services de sécurité privilégient la piste criminelle dans la recherche des tenants et aboutissants des incendies dévastateurs qui endeuillent l’Algérie depuis lundi dernier. Jusqu’à jeudi soir en effet, les services de sécurité ont mis la main sur 22 individus suspectés d’être derrière les incendies de forêts qui ont ravagé plusieurs wilayas du pays, relevant que la majorité des incendies sont d’origine criminelle. Sur ce total des individus appréhendés sur lesquels la justice mène ses enquêtes, 11 ont été arrêtés à Tizi-Ouzou, quatre à Annaba et le reste à Médéa, Jijel et Ain Defla.
« Les enquêtes vont bon train pour mettre la main sur les auteurs de ces incendies, a assuré le chef de l’État, indiquant que la Justice « suivra son chemin dans ce sens », à l’effet de faire éclater la vérité.
F. G.