Photo Walid Ferhah

LE CHAMPION EN LANCER DE MASSUE S’EST RENDU HIER À NOTRE RÉDACTION : Walid Ferhah accèdera enfin à un toit décent

Suite à la médiatisation de son cas, Walid Ferhah, cette pépite de l’athlétisme atteint d’un handicap moteur et dont les exploits sportifs furent longtemps ignorés de la part des autorités en général et celles du monde du sport en particulier, est soulagé enfin de pouvoir se voir attribuer prochainement un toit décent après la galère d’une vie, dans une seule pièce en compagnie de ses trois frères qu’il quittera pour une vie décente.

C’est ce que nous avons appris, de la part de ce jeune accompagné toujours de Yahi Menouar, président de la Jeunesse fortin de Bordj El-Kiffan (JFBK) -club où il évolue-, lors de sa visite, hier, à notre rédaction pour nous annoncer, cette fois-ci, la bonne nouvelle, celle de voir enfin son rêve d’avoir un toit décent se réaliser.
Pour rappel, Walid nous a rendu visite la semaine dernière, pour lancer son appel de détresse, car, ignoré et marginalisé par les responsables locaux. «Enfin un logement décent, un droit, un rêve qui se réalise, adieu à l’habitat précaire.» C’est avec cette déclaration que Walid, nous a ainsi fait part de sa joie. Et c’est au président de la JFBK de lui emboîter le pas et de déclarer qu’il est «aujourd’hui très content pour ce sportif de haut niveau, qui a prouvé qu’il est l’un des meilleurs du monde. Il pourra enfin accéder à un logement décent, et en conséquence, poursuivre sa carrière sportive». Il faut le rappeler; Walid possède à son palmarès trois titres en championnat d’Algérie. Au cours de cette année, il a honoré et hissé dans le ciel mondial, à deux reprises, le drapeau national durant deux compétitions internationales organisées en Tunisie et à Dubaï. Le jeune champion a été décoré de l’or à la compétition internationale «Le Grand prix World Para Athléthic », organisé du 23 juin au 1er juillet dernier, en Tunisie.
Quatre mois plus tard, Walid remporte la médaille d’argent au Championnat du monde d’athlétisme, organisé du 3 au 16 novembre derniers à Dubaï. Et c’est à Walid de prendre une nouvelle fois la parole pour promettre de «tout donner pour honorer le pays, et hisser encore une fois les couleurs nationales, aux jeux olympiques de Tokyo de 2020 auxquels je suis qualifié». Cela avant d’ajouter qu’«avoir un toit décent représente sans doute un appui moral et matériel pour moi, et c’est un autre encouragement qui me pousse à poursuivre mon rêve et celui de ma mère décédée, qui m’avait beaucoup encouragée», a conclu ce jeune champion.
Mohamed Amrouni