5G

La technologie 5G en débat mercredi à Alger

Les développements et dernières avancées relatifs à la technologie mobile 5G seront au menu d’une rencontre internationale organisée mercredi et jeudi au Technoparc de Sidi Abdellah à Alger. Organisé par l’Agence nationale de promotion et de développement des parcs technologiques (ANPT) dans le cadre de sa mission relative à la sensibilisation et la promotion des TIC, cet événement a pour objet de mettre en avant «les développements, avancées et actualités qui concernent la 5G», a-t-on appris auprès de l’agence. Cette manifestation verra la participation de plusieurs experts nationaux et internationaux et vise à regrouper l’ensemble des parties prenantes œuvrant dans le domaine des technologies de l’information et de la communication en Algérie à savoir les régulateurs, les opérateurs télécoms, industriels, les chercheurs, les startups et les porteurs de projets. Cet événement se veut un espace d’échanges dont le but sera de mettre en relief toutes les composantes de cette technologie, depuis son déploiement jusqu’à son impact sur le mode de vie des sociétés et les perspectives d’évolution, en passant par sa régulation et les différentes applications qu’elle offre aux citoyens et aux opérateurs économiques, a-t-on précisé. Les deux journées s’articuleront autour de 4 axes qui traiteront des différentes dimensions de cette technologie à savoir la dimension politique avec ses aspects de régulation et règlementation, la dimension économique de la technologie et son impact sur le secteur industriel et les consommateurs de données, la dimension socioculturelle et l’éventuel impact de la technologie sur la société et la dimension technique avec ses aspects de déploiement et de sécurité. L’ANPT est chargée d’œuvrer pour la mise en place d’un écosystème national permettant le développement et l’épanouissement de l’activité économique dans le secteur des technologies de l’information et de la communication, cela dans le but d’assurer une participation efficace dans l’économie nationale.

La peine maximale prononcée dans une affaire d’homicide volontaire à Ouargla
La peine maximale a été prononcée dimanche par le tribunal criminel d’appel d’Ouargla à encontre de L.R (29 ans), condamné pour homicide volontaire avec préméditation. Le tribunal a acquitté, dans la même affaire, trois autres individus, les nommes H.R (31 ans), K.Ch (26 ans) et A.R (26 ans), pour non confirmation des charges à leur encontre, à savoir la non dénonciation de crime et la non-assistance à personne en danger. L’affaire remonte au mois de septembre de l’année 2018, suite à une violente altercation verbale entre le mis en cause L.R et la victime (T.B) dans la localité d’El-Hedjira, avant que le premier ne se presse chez lui et ramener un couteau avec lequel il assènera quatre coups à la victime, au cou et au dos. Evacuée à l’hôpital d’El-Hedjira, la victime a succombé à ses graves blessures. Le représentant du ministère public s’est appuyé sur la préméditation de l’acte, pour requérir la peine capitale à l’encontre du principal accusé, et des peines de quatre années de prison ferme, assortie d’une amende de 100000 DA, pour chacune des trois autres personnes impliquées dans cette affaire.

Saisie de 117 kilogrammes de kif traité à Tlemcen
Un total de 117 kilogrammes de kif traité a été saisi, samedi à Tlemcen, par des Gardes-frontières, a indiqué dimanche un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). Dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, des Gardes-frontières «ont saisi, le 1er février 2020 à Tlemcen/2eRM, 117 kilogrammes de kif traité, tandis que des éléments de la Gendarmerie nationale ont saisi 11,980 kilogrammes de la même substance à Tébessa/5eRM», a précisé la même source. D’autre part, des détachements de l’ANP ont arrêté, à In Guezzam et Bordj Badji Mokhtar/6eRM, neuf individus et saisi une tonne de tabac, trois groupes électrogènes et trois marteaux piqueurs, alors que des éléments de la Gendarmerie nationale ont intercepté quatre individus et saisi cinq fusils de chasse à M’sila, Rélizane et El-Tarf, a ajouté la même source.

Démantèlement d’un groupe spécialisé dans le vol de véhicules à Sidi Lakhdar (Ain Defla)
Un groupe d’individus spécialisé dans le vol de voitures à Ain Defla, a été mis hors d’état de nuire par les services de sécurité de Sidi Lakhdar (sud de la wilaya), a-t-on appris dimanche auprès de la cellule de communication de la sûreté wilayale. Selon la même source, ce groupe faisait recours à la gent féminine pour faire tomber les automobilistes dans un guet-apens afin de leur subtiliser leurs véhicules. L’affaire a commencé après qu’un citoyen se soit présenté aux services de la police judiciaire relevant de la sûreté urbaine de Sidi Lakhdar pour faire part du vol de son véhicule après avoir fait monter une jeune fille (dont il ne connaissait pas l’identité) en cours de route suite à sa demande, a-t-on détaillé. Multipliant leurs investigations, les policiers ont réussi à identifier puis arrêter la jeune fille (mineure) en question et dont l’interrogatoire poussé leur a permis de mettre la main sur ses acolytes (au nombre de 4), lesquels faisaient recours à des jeunes filles en guise d’appât dans l’accomplissement de leurs larcins. Après accomplissement des procédures réglementaires en vigueur, un procès verbala été dressé à l’encontre des membres du réseau portant sur les griefs d’»association de malfaiteurs» et d’»incitation de mineure à la débauche». Présentés une première fois dimanche au procureur de la République près le tribunal de Khemis Miliana, les mis en cause ont par la suite comparu devant le juge d’instruction de la même instance judiciaire en vertu des procédures de la comparution directe, ce dernier les plaçant sous mandat de dépôt.

Australie: des dizaines de koalas morts après la destruction d’une plantation
Des dizaines de koalas ont été euthanasiés et plus de 80 ont été pris en charge après la destruction d’une plantation d’eucalyptus dans le sud de l’Australie, ont annoncé lundi les autorités qui ont ouvert une enquête. Le ministère de l’Environnement de l’État de Victoria (sud), qui a qualifié cet «incident» de «très navrant», a indiqué que les autorités chargées de la sauvegarde de la nature enquêtaient sur cette destruction d’eucalyptus près de la ville côtière de Portland. «Si s’avère qu’il s’agit d’un acte humain délibéré, nous attendons que cet organisme prenne rapidement des mesures à l’encontre des responsables», a déclaré le ministère. Les auteurs de ce type de destructions sont passibles de lourdes amendes en vertu de la législation visant à protéger les animaux sauvages en Australie. Le ministère de l’Environnement estime qu’environ 80 koalas, blessés et souffrant de faim, ont été pris en charge médicalement au cours du weekend, alors que les autres ont été euthanasiés. «Nous prévoyons de transférer hors du site les animaux restants à condition qu’ils soient suffisamment en bonne santé pour être déplacés», a précisé le ministère. L’ampleur du désastre a été révélée ces derniers jours lorsque des habitants ont vu des koalas morts être empilés par un bulldozer.

Décès du président de l’APC de Beni Rached (Chlef)
Le président de l’Assemblée populaire communale de Beni Rached (32 km à l’est de Chlef), Djilali Benhadja, est décédé, dimanche soir, des suites d’une crise cardiaque, a-t-on appris de source médicale auprès de l’établissement hospitalier de Oued Fodda (20 km à l’est de Chlef). Agé de 52 ans, le défunt a été transporté de la polyclinique Beni Rached vers l’établissement hospitalier public de Oued Fodda où il a rendu l’âme suite à un arrêt cardiaque. Les funérailles du défunt se dérouleront en son domicile familial à ladite commune en attendant de fixer ultérieurement la date de son enterrement, a-t-on appris de la famille du défunt. D’obédience FLN, le défunt avait été élu président de l’APC durant les élections locales de 2017.