Irrigation agricole avec des eaux usées à Guelma : Prison ferme pour trois agriculteurs

Trois agriculteurs ont écopé d’une année de prison ferme assortie d’une amende par les instances judiciaires compétentes de Guelma pour avoir utilisé des eaux usées dans l’irrigation de la pomme de terre dans la commune de Belkheir, a-t-on appris samedi, auprès de la cellule de communication du groupement territorial de la Gendarmerie nationale. Les mis en cause âgés entre 37 et 52 ans ont été présentés jeudi, devant les instances judiciaires pour utilisation des eaux usées dans l’irrigation, a précisé la même source, ajoutant qu’une condamnation d’une année de prison ferme et d’une amende de 500 000 DA a été prononcée. Cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts de préservation de la santé publique, a-t-on indiqué, précisant que les enquêtes et investigations menées par la brigade territoriale de la Gendarmerie nationale de la commune de Belkheir située à 2 km à l’est du chef-lieu de wilaya ont permis l’arrestation des agriculteurs en question qui irriguaient des surfaces agricoles de 12 hectares consacrées à la culture de la pomme de terre par des eaux polluées depuis l’Oued Seybous. L’expertise scientifique a démontré que l’eau en question «n’était pas conforme et était polluée», a-t-on indiqué, précisant que deux pompes à eau et 310 conduites ont été saisies dans le cadre de cette opération.