Il a mis en exergue la réforme introduite dans le secteur de la justice : Louh élude les sujets brûlants de l’actualité

Les grands sujets de l‘actualité nationale ont été éludés par le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, lors de sa visite effectuée, hier, dans la wilaya de Boumerdès. Attendu par de nombreux journalistes venus couvrir la visite pour se prononcer sur les sujets brûlants ayant marqué l’actualité ces derniers temps, à savoir le scandale de la cocaïne, la détention des généraux, l’affaire de l’APN et tout récemment celle relative à l’arrestation d’un journaliste, le ministre a fait l’impasse en refusant une conférence de presse.

L’hôte de Boumerdès s’est contenté de lire une déclaration au niveau de la Cour de Boumerdès dans laquelle il a mis en exergue la réforme introduite dans le secteur de la justice en enregistrant des résultats satisfaisants en matière de modernisation, d’informatisation , de formation et d’infrastructures. « Se basant sur la Constitution, les lois de la République et de la volonté politique, la justice algérienne poursuit la mise en œuvre des lois en fonction des procédures et principes appliqués par l’ensemble des pays qui respectent les droits et libertés de manière civilisée », a souligné le ministre dans son allocution, en affirmant le respect de la justice et précisant que personne n’est au-dessus de la loi. Tayeb Louh a réitéré la poursuite de la lutte sans merci contre les maux sociaux en citant la corruption et autres fléaux porteurs de dangers pour la stabilité et le progrès de la société. Dans ce cadre, le ministre a annoncé la création d’un pôle pénal dédié aux affaires financières visant l’efficacité dans la lutte contre le crime de la corruption. Tayeb Louh a mis l’accent sur la paix et la sécurité dont jouit le pays à la faveur de la réconciliation nationale prônée par le président de la République, d’où aucune atteinte ne sera tolérée préviendra-t-il. La femme tient une place importante dans le secteur de la justice, dira le ministre, à cause de ses compétences et du droit d’égalité dont elle jouit dans notre pays. La formation de qualité, l’informatisation de la justice, les infrastructures réalisées, le personnel de la justice sont autant de paramètres ayant contribué à améliorer les actes de justice au profit du citoyen dans le respect des libertés individuelles et collectives, a-t-il souligné. Concernant les échéances électorales, le ministre a insisté sur la responsabilité des magistrats quant à la crédibilité de tout le processus électoral, de la confection des listes jusqu’aux résultats de l’acte de vote, y compris les recours, en citant les prochaines sénatoriales et l’élection présidentielle. Lors de sa visite, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, a procédé à l’inauguration d’un tribunal doté de toutes les commodités au niveau de la localité de Khemis-El-khechna, visant le rapprochement de la justice des citoyens relevant de pas moins de 05 communes de la région.
B. Khider