ghardaia-reception-de-deu-copie

Enseignement supérieur : Réception de deux nouveaux instituts universitaires à Ghardaïa

Les deux nouveaux instituts réceptionnés en ce début d’année 2017 par l’université de Ghardaïa ont permis d’améliorer « sensiblement » les conditions pédagogiques, a-t-on appris, lundi auprès de cette institution de l’enseignement supérieur. Ce nouvel apport infrastructurel, d’une capacité de 2000 places, pédagogiques est dédié à l’institut des sciences sociales et à l’institut des activités sportives (1000 places chacun), a-t-on indiqué lors d’une visite de ces structures. Réalisées sur le site de la zone dite « des sciences », à la sortie sud de Ghardaïa et mitoyen à l’actuelle université, pour un coût de plus d’un (1) milliard DA, ces nouvelles structures comprennent, outre des blocs administratifs, quatre auditoriums de 300 places chacun, 24 salles de cours, huit autres pour les travaux dirigés, deux bibliothèques ainsi que des locaux techniques et des espaces d’activités culturelles et cyberespaces, a précisé le directeur des équipements publics de la wilaya, Fouad Aïssi. Le nouvel institut des activités sportives abrite un ensemble de structures et de dépendances, notamment une salle de sport, trois stades pluridisciplinaires ainsi qu’une piscine et des bassins d’initiation pour permettre aux étudiants de cet institut sportif de Ghardaïa d’acquérir des connaissances en la matière et la possibilité de poursuivre leur projet sportif de haut niveau, tout en s’engageant dans un projet conduisant à la réussite professionnelle, a-t-on expliqué. D’une capacité de 1 000 places pédagogiques, cet institut des activités sportives est conçu selon une architecture moderne conforme aux concepts de durabilité et d’économie d’énergie et proposant toutes les commodités nécessaires aux étudiants.
Afin de permettre à ses étudiants de confronter la formation pratique et de perfectionnement, cet institut a également intégré un écosystème qui englobe le complexe omnisport de « Noumerate », notamment le stade en gazon synthétique et la piscine olympique. Ces nouvelles structures pédagogiques seront renforcées prochainement par un restaurant universitaire central d’une capacité de 800 couverts, dont les travaux de réalisation sont à 80%, selon Aïssi. Elles permettront, tout en renforçant les structures de l’université de Ghardaïa, d’améliorer les conditions pédagogiques des étudiants, d’alléger la pression sur l’occupation des classes et autres amphithéâtres et de consolider les compétences de l’encadrement pédagogique, a-t-il ajouté. L’université de Ghardaïa accuse actuellement un déficit en structures, ne permettant pas de répondre aux besoins pédagogiques et d’hébergement croissants des étudiants dont le nombre ne cesse d’augmenter, passant de près de 200 étudiants en 2004 à plus de 12 000 actuellement, signale-t-on.
Pour répondre aux besoins pressants en matière de places pédagogiques, les pouvoirs publics ont lancé en 2011 un projet de réalisation d’un pole universitaire de 6 000 places pédagogiques, d’une résidence de 2000 lits avec toutes les commodités ainsi qu’un restaurant central universitaire de 800 couverts. Ce projet à pris du retard, en raison notamment de problèmes de manque d’entreprises de réalisation et de main-d’œuvre spécialisée, amenant les services de la direction des Équipements publics à répartir ce projet entre plusieurs petites entreprises locales privées. L’université de Ghardaïa a accueilli ses premiers étudiants en 2004-2005, en tant qu’annexe de l’université d’Alger, avant de devenir un centre universitaire durant l’année 2005-2006 et d’être élevée au rang d’Université en 2012. Elle a donné lieu à la promotion, depuis sa création, de 7 000 diplômés. Son ouverture a permis l’allégement de la pression sur les différentes universités du Sud du pays et offre aux nombreux étudiants de la région de Ghardaïa, en particulier les filles, la possibilité de poursuivre leur cursus universitaire.