alphabetisation

Aïn Defla : Plus de 70 000 personnes affranchies de l’analphabétisme

Au total 70 128 personnes ont été libérées de la contrainte de l’analphabétisme dans la wilaya de Aïn-Defla depuis l’année 2007 sachant désormais lire et écrire, a-t-on appris du directeur de l’antenne locale de l’Office nationale d’alphabétisation et d’enseignement pour adultes (ONAEA) à l’occasion de la célébration de la Journée arabe d’alphabétisation. Ce résultat est le fruit des efforts déployés par l’organisme local, mais également par les secteurs de l’éducation, de la formation professionnelle et des Affaires religieuses, a indiqué Abdelkader Choumani, affirmant que l’analphabétisme est en recul dans la wilaya, passant de 28, 2 % en 2008 à 18 % à l’heure actuelle.
Plus de 13 000 apprenants sont inscrits aux cours d’alphabétisation durant l’actuelle année scolaire au niveau de la wilaya de Aïn-Defla, a précisé M.Choumani, relevant que les personnes âgées entre 20 et 45 ans constituent quelque 60 % de l’effectif global des apprenants.
Une classe d’alphabétisation dispensant des cours en tamazight a été ouverte au début de l’année scolaire en cours, au niveau de la ville de Aïn-Defla, a-t-on par ailleurs indiqué, faisant état d’actions similaires au cours de la prochaine année scolaire au profit de certaines grandes agglomérations de la wilaya, à l’instar, notamment de Miliana, El-Attaf et Khémis Miliana. La conjugaison des efforts de nombreux intervenants est nécessaire pour l’éradication de l’analphabétisme, a soutenu Choumani, faisant remarquer que la lutte contre ce fléau n’est pas du ressort exclusif d’une partie donnée, mais concerne la société dans son ensemble.
« Il est nécessaire que la société civile s’implique dans la lutte contre l’analphabétisme et que les réflexes consistant, notamment à empêcher les filles d’aller à l’école soient bannis à jamais », a-t-il insisté.