Université d'Alger

Concours national de formation doctorale à l’étranger 2019-2020 : Les épreuves écrites prévues le 02 mars prochain

Bonne nouvelle pour les étudiants major de promotion des établissements d’enseignement supérieur algériens. Ils peuvent, en effet, présenter leurs candidatures, aux fins de bénéficier d’un programme de formation doctorale à l’étranger, au titre de l’année universitaire 2019-2020, selon le communiqué rendu public, hier, par le ministère de l`Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS), dans lequel il fait état également de la date du 2 mars, jour des épreuves écrites.
Le département du ministre Hadjar invite, dans une note, les étudiants concernés à se rapprocher de leurs établissements de rattachement, aux fins de prendre connaissance des conditions et critères pédagogiques et scientifiques d’admissibilité au programme de formation résidentielle post-graduée, à l’étranger ainsi que les filières retenues, en cette session de 2019-2020. Selon l’instruction ministérielle N°1, en date du 10 janvier dernier, relative à l’organisation de ce concours, il est précisé que l’examen est ouvert à tout étudiant major de promo, intéressé à suivre une formation doctorale, et au terme du concours, les six premiers des spécialités concernées et par établissement bénéficieront de la formation doctorale à l’étranger, en question.
Il est indiqué, dans la note ministérielle à l’adresse des étudiants du centre du pays, que ces derniers passeront les épreuves au niveau de l’université Benyoucef Benkhedda, Alger 1, ceux de l’Est, à l’université Abdelhamid-Mehri, Constantine2, et c’est à l’université Ahmed-Ben-Bella, Oran1, pour les étudiants de la région Ouest. Les spécialités et domaines retenus, pour ce concours de la session 2019-2020, sont les sciences alimentaires, numérique, pharmacie, biotechnologie, nanotechnologie, Nanomatériaux, mathématiques «toutes spécialités confondues », précise la même source. Le 2 mars prochain, les candidats seront appelés à passer une épreuve et deux autres relatives aux langues étrangères, l’Anglais et le Français, l’examen en ces deux langues est obligatoire pour l’ensemble des candidats, sauf les majors de promo inscrits à ce concours, ayant suivi le cursus universitaire de la langue anglaise, ils passeront l’épreuve de la langue française et vice-versa. Les sujets des épreuves seront limités à une ou deux matières par filière ou par spécialité et seront élaborés par les commissions de concours au plus tard, huit jours avant la date du jour de l’examen, soit le 2 mars prochain. Enfin, le MESRS souligne dans la même note ministérielle, que l’affectation du pays d’accueil de tout étudiant lauréat se fera, est-il indiqué, «sur la base de la moyenne générale obtenue au concours, du vœu exprimé par l’étudiant dans sa fiche et en fonction des places disponibles dans chaque spécialité par pays d’accueil » est-il indiqué.
Mohamed Amrouni