Bouira : Restitution de 3 500 fusils de chasse pour bientôt

Les demandeurs de fusils de chasse confisqués par l’État depuis le début de l’avènement du terrorisme remontant au début des années 1990, qui ne cessent d’investir le terrain pour réclamer leurs biens depuis l’amélioration de la situation sécuritaire dans la région, ont organisé une nouvelle action de rue durant la matinée d’hier. Les dizaines de demandeurs de fusils de chasse ont commencé leur action par un sit-in devant le siège de la wilaya avant d’improviser une marche jusqu’au siège du secteur militaire de la wilaya de Bouira. Sur place, une délégation de protestataires a été reçue par le commandant du secteur. Ce dernier les a informés qu’un nouveau quota de 3 500 fusils de chasse sera bientôt réceptionné par ses services et sera par la suite distribué. Ces armes remplaceront donc celles confisquées et seront distribuées sans nul doute dans les quelques jours à venir, soit dès la fin de la procédure administrative au grand bonheur des villageois qui continuaient depuis plus de 27 ans à réclamer leurs biens à travers des actions de rue qu’ils organisaient chaque mardi. Selon quelques demandeurs de fusils de chasse, actuellement ils sont pas moins de 4 636 propriétaires qui attendent leurs biens. Soulignons en outre que le dernier quota de fusils de chasse distribué dans la wilaya de Bouira remonte à quelques mois. Nos interlocuteurs précisent encore qu’au mois d’août de l’année en cours 1 800 propriétaires dépossédés de leurs armes de chasse ont été appelés pour déposer et faire leurs enquêtes auprès des services de sécurité, chacun dans sa localité, au mois d’octobre de la même année 1 236 autres demandeurs de fusils ont été convoqués pour les besoins de l’enquête pendant que 900 personnes n’ont pas été destinataires d’enquêtes à travers la wilaya de Bouira. Sur les 900 personnes en question 369 sont décédés et ce sont donc leurs ayants droit qui devront entamer les démarches pour récupérer leurs héritages. Hier et après la rencontre des délégués et le premier responsable du secteur militaire de la wilaya de Bouira, les demandeurs de fusils de chasse affichaient leur contentement et satisfaction quant aux déclarations de ce même responsable. Les protestataires se sont dispersés dans le calme aux environs de midi.
Omar Soualah