Accueil Culture+ B.B. King : le roi du blues s’est éteint

B.B. King : le roi du blues s’est éteint

0

Le bluesman de légende B.B. King est décédé, jeudi à Las Vegas, à l’âge de 89 ans. Une nouvelle qui a de quoi donner le blues… Le guitariste B.B. King est mort jeudi à Las Vegas à l’âge de 89 ans, annonce vendredi son avocat, cité par l’Associated Press. La légende de la guitare blues américaine, qui souffrait de diabète de type 2 depuis plus de vingt ans, était en proie à d’importants problèmes de santé. Le 6 avril, il avait été admis d’urgence dans un établissement initialement tenu secret. Le 2 mai, TMZ a annoncé qu’il avait été victime d’une attaque cardiaque, suite à quoi le musicien avait simplement indiqué sur son site internet qu’il recevait des soins médicaux à domicile en raison de nouveaux problèmes de santé. Le site américain avait alors précisé que sa fille Patty King, estimait son père victime de mauvais traitements : elle aurait appelé la police après que son manager, Laverne Toney, eut refusé de le faire hospitaliser. Les policiers auraient alors appelé les services d’urgence, qui auraient pris la décision de l’envoyer subir des examens à l’hôpital, avant qu’il puisse rentrer chez lui.

15 Grammys, 50 albums, 300 concerts…
En octobre 2014, Riley B. King, de son vrai nom, avait dû abandonner sa tournée américaine en octobre dernier en raison de son état de fatigue. À l’époque, le musicien de légende venait de se produire à Chicago lorsqu’il a été contraint d’interrompre son spectacle. Épuisé et déshydraté, il avait annulé ses huit derniers concerts prévus aux États-Unis de manière à pouvoir «pleinement récupérer», comme l’annonçait son porte-parole. «Je suis de retour à la maison, j’écoute de la musique, je regarde des films et je profite de mon temps libre», avait indiqué le compositeur sur son site internet. Considéré comme l’un des meilleurs guitaristes de tous les temps, l’interprète de tubes tels que «The Thrill Is Gone», comme «Three O’Clock Blues», ou encore «Rock me baby», a accédé à la notoriété dans les années 1960, jouant notamment en lever de rideau des Rolling Stones lors de leur tournée américaine. Pendant près de sept décennies, celui qui appelait ses guitares «Lucille», et avait des bars à son nom, a reçu 15 Grammy Awards. Il a sorti plus de 50 albums, et donné plus de 300 concerts par an. Lors de ses dernières prestations, le natif du Mississipi se produisait assis, mais toujours animé par sa passion.

Article précédentObama promet un engagement inébranlable pour la sécurité des États du Golfe
Article suivantAïn Témouchet : la sécurité des plages et la surveillance des massifs forestiers en débat

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.