construction hopital

Arrêt des travaux de réalisation du nouvel hôpital de M’Chedallah : La DSP de Bouira promet de relancer le projet

Le directeur de la Santé et de la Population (DSP) de la wilaya de Bouira, Laïb Mohamed, a exprimé son engagement «de relancer le plus rapidement possible» les travaux de réalisation du nouvel hôpital de M’Chedallah, lancé en juin 2014, mais à l’arrêt depuis plusieurs mois.

L’arrêt des travaux au niveau de ce chantier a soulevé la colère de la population de M’Chedallah ainsi que des autorités locales. Dans une déclaration à l’APS, le DSP, a promis aux citoyens de cette région de relancer les travaux le plus rapidement possible. «Je me suis réuni deux fois avec les responsables de l’entreprise réalisatrice ainsi qu’avec le bureau d’étude, et je vous promets que les travaux seront relancés le plus rapidement possible. Je suis là pour sauver cet important projet», a-t-il promis. Le premier responsable de l’entreprise (Ergozot), Amrane Sifouane, a attribué, quant à lui, le retard enregistré dans la réalisation de cet structure sanitaire au retard causé par le bureau d’étude. Selon lui, «le bureau d’étude chargé de préparer les plans (CTC) n’est pas à jour». Cette appréciation est largement partagé par le DSP. «Je ne suis pas satisfait de ce bureau d’étude. Il assume la grande part de responsabilité dans ce projet», a-t-il relevé, tout en ajoutant qu’un dialogue a été ouvert avec l’entreprise réalisatrice après avoir envoyé toutes les mises en demeure aux parties concernées. «Mon objectif est de relancer les travaux afin de sauver ce projet et de soulager les citoyens de M’Chedallah ainsi que de toute la région est de la wilaya», a insisté M. Laïb. Les services de la wilaya, ont eux aussi, exprimé plusieurs fois, leur mécontentement face à cette situation. Malgré les tentatives de relancer des travaux, les travaux n’ont pas encore repris. «Mais, cette fois-ci la DSP est en train d’examiner avec les responsables de la wilaya ce dossier afin de relancer les travaux», a assuré M. Laïb. Le taux d’avancement des travaux n’a pas dépassé les 26 %, selon la DSP. Cette future infrastructure hospitalière est érigée sur une superficie de deux hectares et au niveau du lieu-dit Bouaklane à l’entrée ouest de la commune de M’Chedallah. Le plan de cette infrastructure porte, notamment sur la réalisation d’un bloc opératoire composé de quatre salles, et d’un bloc d’imagerie médicale ainsi que d’un laboratoire. Tous les responsables qui se sont succédés à la tête de la wilaya de Bouira depuis 2014 ont tenté de booster la dynamique des travaux de ce chantier, mais en vain. En juillet dernier, l’actuel wali Mustapha Limani a vivement fustigé l’entreprise réalisatrice qu’il a qualifiée de «défaillante». Le chef de l’exicutif local a rejeté tous les arguments avancés par l’entreprise réalisatrice pour justifier l’énorme retard enregistré et qu’elle a attribué à l’étude du projet. «Le prétendu problème lié à l’étude ne tient pas la route. Si l’entreprise était bonne, elle n’aurait jamais dû accepter d’entreprendre quoi que ce soit avant la révision de l’étude», avait-il expliqué.