tests PCR

Annexe de l’Institut Pasteur à Constantine : Plus de 20 000 tests PCR effectués depuis mars dernier

Plus de 20 000 tests PCR de dépistage du Covid-19 ont été effectués depuis mars dernier par l’annexe de l’Institut Pasteur, sis au Centre national de recherche en biotechnologie (CRBT) de Constantine, a indiqué samedi le directeur de ce centre, Dr Amar Azioune.

«Depuis l’entrée en service de l’annexe le 26 mars dernier, plus de 20 000 tests ont été réalisés jusqu’à présent à Constantine, à raison d’environ 400 tests effectués par jour», a indiqué le responsable à l’APS, soulignant que «cette annexe a pour charge d’analyser les prélèvements de plusieurs wilayas de l’Est du pays, soit entre 650 et 750 échantillons quotidiennement». Selon le responsable, l’annexe de l’Institut Pasteur de Constantine a ainsi augmenté sa capacité de tests PCR au fil des semaines en passant de 40 à 50 échantillons analysés par jour à une moyenne de 400 tests par jour de malades hospitalisés dans les structures sanitaires de plusieurs wilayas de l’Est, notamment Jijel, Oum El Bouaghi, Guelma, Sétif, Mila, Skikda, M’sila et bien entendu Constantine. S’agissant du projet de con fection de 1 000 kits de dépistage rapide de le Covid-19, Dr Azioune a fait savoir que les procédures règlementaires en matière de marchés publics ont été achevées, mais pour gagner du temps compte tenu du caractère urgent de ce projet pour faire face à cette grave crise sanitaire, «une autorisation d’une autorité compétente permettrait de commander de gré à gré et recevoir rapidement la matière première (les réactifs)’’. Dr Azioune a rappelé, en ce sens, l’ambition du Centre de recherches en biotechnologie de Constantine de confectionner ces kits de dépistage rapide du coronavirus SARS-coV-2, en s’appuyant sur la technologie CRISPR (Clustered regularly interspaced short palindromic repeats), un outil de modification de génome utilisé depuis l’année dernière par le CRBT, permettant de modifier des cellules du système immunitaire en leur donnant la capacité de reconnaitre les cellules cancéreuses et de les combattre. Et d’ajouter : ‘’Les tests de dépistage rapide qui seront créés via cette technologie, soit après la réception des réactifs commandés, permettront de procéder à un dépistage massif des personnes contaminées’’, assurant que la technologie CRISPR revêt plusieurs avantages, notamment la rapidité et la précision du test, outre le fait que «cette méthode n’est pas coûteuse ‘’. Aussi, les capacités de la technologie CRISPR permettront de révéler, en quelques minutes seulement, la présence du matériel génétique viral par le biais des kits de dépistage sur les bandelettes des kits confectionnés par les ingénieurs chercheurs du CRBT, a-t-il souligné. Implanté dans la circonscription administrative Ali Mendjeli de Constantine, le CRBT, qui constitue l’unique institution d’enseignement supérieur dédiée à la recherche en biotechnologie à l’échelle nationale, renferme 5 divisions de recherches (immunologie, biotechnologie alimentaire, biotechnologie et environnement, biotechnologie et agriculture, biotechnologie et santé et biotechnologie industrielle) et compte un effectif de plus de 150 ingénieurs-chercheurs.