Walis

Tout en rappelant que la lutte contre la corruption sera renforcée par un dispositif juridique spécial : Tebboune appelle les walis à libérer leur esprit d’initiative

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé samedi, lors de la rencontre walis-gouvernement que la consolidation de l’arsenal juridique de lutte contre la corruption s’accompagnera d’un engagement de protection des responsables intègres tout en précisant que cette entreprise, « sera confortée par un dispositif juridique spécial ».

Le Chef de l’État a voulu par cet engagement, rassurer les responsables de l’exécutif et ses démembrements (wilayas, daïras et communes ndlr), tout en les invitant à faire preuve d’initiative et d’engagement en matière de développement notamment local. Cette volonté de rassurer, que le président de la République a toujours exprimée, figure parmi les engagements qu’il avait pris, lors de la campagne électorale, et qu’il avait promis de concrétiser une fois élu. Elle s’inscrit en droite ligne de l’instruction communiquée récemment aux services de sécurité, aux ministères de l’Intérieur et de la Justice de ne plus tenir compte des lettres anonymes de dénonciation et de n’engager d’enquête qu’après l’aval des autorités compétentes.
Il a souligné à cet égard que, « « nos efforts constants pour consolider l’arsenal juridique de lutte contre la corruption, garantir la transparence et instaurer la culture de l’évaluation et de la reddition des comptes s’accompagnent de l’engagement de protéger les responsables intègres. Des instructions écrites ont été données à cet effet et nous allons les conforter par un dispositif juridique spécial », a-t-il assuré dans une allocution prononcée à l’occasion de cette réunion qui s‘est tenue au Palais des nations.
Le président de la République qui a souligné que les critères retenus pour évaluer un responsable sont la réalisation des objectifs tracés. Abdelmadjid qui a appelé à la libération de l’esprit d’initiative a affirmé que la lutte contre la corruption sera soutenue. Il a invité, quiconque qui détient des informations sur des affaires de corruption, à s’adresser aux organes de presse, tout en indiquant qu’il a donné instruction pour une centralisation des enquêtes, qui ne relèveront plus, désormais, des prérogatives des services de sûreté locaux.
« L’ouverture de telles enquêtes doit intervenir sur autorisation de la tutelle et sur la base de flagrantes violations », a-t-il précisé. tout en appelant les walis a,
« être la locomotive de la promotion des investissements en recevant en personne les investisseurs pour barrer la routes aux intermédiaires et parvenir à l’objectif de création de la richesse et des emplois ». Le président de la République a rappelé dans ce sens que, « les responsables en poste sont investis de toute la confiance nécessaire puisque leur nomination est intervenue suite à des enquêtes qui ont démontré leur intégrité », avant de clore son allocution en rassurant les walis que rien ne justifie les craintes de prendre des initiatives, ce qui est un véritable appel à sortir de l’inertie et à impulser un nouveau souffle au développement et à la promotion de l’investissement productif.
Slimane B.