???????????????????????????????

TENTATIVE DE SQUAT DE 40 HA DE FORÊT À CANASTEL (ORAN) : Des citoyens observent un sit-in de protestation

Plusieurs citoyens et représentants du mouvement associatif se sont rassemblés, hier, au niveau de Canastel, sur la bande littorale Est d’Oran, pour dénoncer ce qu’ils ont qualifiés « de énième atteinte à la forêt, considérée comme le poumon de la capitale de l’Ouest ». En effet, des appels se sont multipliés ces derniers jours via les réseaux sociaux pour appeler les oranais à se mobiliser pour défendre la forêt de Canastel qui fait l’objet d’une nouvelle atteinte. « On ne sait pas qui se cache derrière le tracé réalisé dans la forêt pour s’approprier une superficie de près de 40 hectares. On s‘était mobilisés, il y a quelques années pour défendre cet espace, après la réalisation de plusieurs villas qui avait couté la perte de plusieurs arbres. Le wali de l’époque, Abdelmalek Boudiaf, s’était déplacé sur les lieux pour nous informer qu’il a pris la décision de réaliser une clôture pour protéger la forêt contre toute forme de prédation. La wilaya avait même réalisé un espace de détente et d’oxygénation en créant un parc qui draine les sportifs de toute la wilaya. Mais dernièrement on a remarqué un traçage à la chaux qui laisse clairement supposer que l’espace va encore subir une violation », affirment des représentants d’associations écologiques rencontrés sur les lieux. Les citoyens qui ont observé un sit-in pacifique au niveau de cette forêt ont promis de revenir à la charge le 25 juin prochain, pour poursuivre ce qu’ils qualifient de guerre contre la mafia du foncier.
« Cette dernière qui a sucé toutes les assiettes urbanisables d’Oran s’attaque aujourd’hui au patrimoine forestier. On ne sait même pas qui se cache derrière la tentative de squat d’une partie de la forêt de la Vierge à Misserghine. On a signalé cette agression aux services de la conservation des forêts et à ce jour aucune nouvelle réconfortante n’est venue dire que les auteurs de l’agression ont été identifiés et mis hors d’état de nuire. Ceux qui se sont attaqués à la forêt de Misserghine sont connus et ils n’ont même pas été inquiétés, ce qui laisse supposer qu’ils jouissent de protection. On ne va pas se taire. Le patrimoine foncier d’Oran a été dilapidé et aujourd’hui on s’attaque au patrimoine forestier. D’ici quelques mois on parlera des forêts d’Oran dans le passé. Elles ne seront plus qu’un vague souvenir si on ne se mobilise pas pour les défendre », soulignent nos interlocuteurs. À noter qu’aucun responsable ne s’est déplacé sur les lieux pour calmer l’inquiétude des citoyens ou les rassurer quant à la préservation de la forêt de Canastel.
S. Ben