Berkane

SELON UN PORTE-PAROLE DE L’ARMÉE FRANÇAISE : « L’Algérie ferme son espace aérien à nos avions militaires »

L’information a fait le tour des rédactions et télévisions de l’Hexagone aussitôt un porte-parole de l’armée française a annoncé que l’Algérie a décidé d’interdire le survol de son espace aérien par les avions militaires français. Cette décision intervient dans un climat de tensions entre les deux pays provoquées par le président Macron lui-même. « L’Algérie a interdit le survol de son territoire aux avions militaires français, qui empruntent d’habitude son espace aérien pour rejoindre ou quitter la bande sahélo-saharienne, où sont déployées les troupes de l’opération antijihadiste Barkhane », a indiqué, hier, le colonel Pascal Ianni, porte-parole de l’état-major français, à l’AFP, citée par plusieurs médias. « Ce matin, a-t-il précisé à l’Agence française de presse, en déposant les plans de vol de deux avions, nous avons appris que les Algériens fermaient le survol de leur territoire aux avions militaires français », confirmant de fait des informations rapportées par le quotidien Le Figaro.
« Cela perturbe très légèrement le flux de soutien, les avions doivent adapter leur plan de vol, mais cela n’affecte ni les opérations ni les missions de renseignement  menées par la France au Sahel », a ajouté le responsable militaire.
F. B.