Sécurisation des examens de fin d’année : Les autorités à pied d’œuvre

Outre le souci du phénomène de fraude lors des examens officiels, notamment le Baccalauréat, les autorités semblent avoir pris les précautions nécessaires pour la sécurisation du rendez-vous 2018. Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et l’Aménagement du Territoire, Noureddine Bedoui, a fait savoir, à ce propos, que les mesures sécuritaires prises auparavant pour assurer le bon déroulement des examens scolaires nationaux seront améliorées cette année.
Interrogé, ce mercredi en marge de l’inauguration de l’Office national d’impression des sujets du Baccalauréat avec la ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghabrit, sur les mesures sécuritaires qui seront prises par son département pour assurer le bon déroulement des prochaines épreuves scolaires dont celles du Baccalauréat pour éviter toute tentative de fraude, Noureddine Bedoui a déclaré, en effet, que les mesures déjà prises auparavant seront améliorées et renforcées. Selon le ministre, «Nous sommes un État, nous avons des mécanismes mis en place. Et de préciser que plusieurs secteurs sont concernés dont l’Éducation nationale, l’Intérieur et l’ensemble des services de sécurité. Le ministre de l’intérieur a souligné, dans ce sens, que toutes les mesures et toutes les dispositions seront prises pour que les examens, au niveau national, se déroulent dans de bonnes conditions que ce soit sur le plan sécuritaire ou sur le plan des conditions pédagogiques. Il convient de rappeler, dans ce cadre d’idée, que Nouria Benghabrit avait affirmé l’année dernière, à la veille du début des épreuves du Bac, que toutes les mesures étaient prises pour assurer le bon déroulement et la sécurisation des examens scolaires nationaux en vue d’éviter la fraude, notamment l’utilisation des brouilleurs et des équipements de vidéo surveillance au niveau des centres d’impression des sujets du Baccalauréat et des centres de conservation sans recourir au blocage des réseaux sociaux. Elle avait déclaré également que la sécurisation des examens, dont le Baccalauréat, a fait l’objet d’une attention particulière du gouvernement, soulignant que la commission mixte en charge de la sécurisation des examens n’a ménagé aucun effort pour réunir les bonnes conditions à l’effet de garantir le bon déroulement de ces examens.
Ania Nait Chalal