Votes

L’opération de vote a débuté dans les bureaux itinérants

Le vote a débuté, jeudi matin, à 08h00, dans le Grand Sud au niveau des bureaux itinérants d’Illizi, Tamanrasset, Tindouf, Naâma et Béchar, concernés par l’avancement réglementaire de 72 heures de la consultation référendaire sur le projet d’amendement constitutionnel. En effet, plusieurs bureaux itinérants ont été déployés dans les zones éparses de trois communes de la wilaya de Tamanrasset qui recense 177 642 électeurs répartis entre 70 centres électoraux coiffant 373 bureaux de vote, dont 34 itinérants, et Illizi (extrême sud-est du pays), à savoir Illizi, Djanet et Bordj El-Haouès pour commencer à accueillir les 4.800 électeurs portés sur leurs listes. Un autre bureau itinérant é été ouvert pour les populations nomades et des zones enclavées de la commune de Bordj Omar-Idriss. Dix (10) bureaux itinérants ont été également déployés dans la wilaya de Tindouf (extrême sud-ouest du pays) pour permettre aux 8.465 électeurs portés sur leurs listes d’accomplir dès jeudi leur devoir civique. Six (6) d’entre eux ont été déployés dans la commune d’Oum-Laâssel (Bouokba, Oued El-Kherb, Haouaouiche, Hassi-Mounir, Hassi-Beida, et les environs d’Oum Laâssel), et les quatre (4) autres sont désignés pour la commune de Tindouf (Ghar-Djebilet, Tafakoumt, Hassi-Nagua et Chenachène). Egalement, les villes des Hauts-Plateaux ont connu le début de l’opération de vote à travers 15 bureaux itinérants installés dans des zones éloignées de la wilaya de Naâma, Ces bureaux itinérants, totalisant 9.631 électeurs et électrices, sont répartis à travers les communes de Naâma, Aïn-Sefra, Tiout, Sfissifa, Asla, Kasdir et El-Bayadh. Le scrutin sur le projet d’amendement de la Constitution a commencé aussi jeudi matin à travers les zones éparses de la daïra frontalière de Béni-Ounif (110 km au nord de Béchar), où sont inscrits 1 828 électrices et électeurs.
Pour rappel, toutes les conditions ont été prises pour assurer le bon déroulement de la consultation référendaire sur le projet d’amendement de la Constitution, sachant que les bureaux itinérants devront rallier leurs centres électoraux de rattachement le 1er novembre, soit demain, juste avant le début de l’opération de dépouillement. Egalement, la délégation de l’ANIE (Autorité nationale indépendante des élections), en coordination avec plusieurs services, dont ceux des directions de la santé et de la population, de la Protection civile, a mis en œuvre l’ensemble des dispositions en application du protocole sanitaire de prévention.
Sarah Oub.