Chengariha

LE GÉNÉRAL-MAJOR CHANEGRIHA EN VISITE À LA 3E R.M : « Le chef se distingue par sa compétence et non par son grade »

En visite de travail et d’inspection, hier à la 3e Région militaire, à Béchar, le général-major Saïd Chanegriha, chef d’État-major de l’ANP par intérim, a parlé du programme de professionnalisation de l’Institution militaire, aussi bien concernant la ressource humaine que la logistique militaire.

Ainsi, abordant le critère d’évaluation des cadres de l’ANP, le chef de l’ANP souligne « le professionnalisme qui sacralise le travail assidu, comme valeur, « voie unique » et la « plus sûre » pour se hisser aux plus hauts rangs.
« Je voudrais également mettre l’accent, une fois encore, que cette nouvelle étape, que nous nous apprêtons à entamer avec confiance et ferme détermination, nécessite, particulièrement des cadres, de se conduire en chef avisé, qui doit s’imposer en tant qu’instructeur et encadreur, et comme étant le gestionnaire de son unité et le commandant sur le terrain », a-t-il affirmé dans une allocution d’orientation diffusée via visioconférence.
Il a fait savoir, également, que « le chef se distingue par sa compétence, sa capacité et par l’amour qu’il porte à sa profession et non par son grade. Il se caractérise par une conduite irréprochable, une parfaite maîtrise des armes, une grande conscience du poids des responsabilités et une aptitude à s’acquitter des missions assignées avec brio et professionnalisme ».
« Tel est le professionnalisme que nous souhaitons inculquer à l’ensemble des personnels de l’ANP, un professionnalisme qui sacralise le travail assidu comme étant la voie unique et la plus sûre pour se hisser aux plus hauts rangs et gravir les fonctions et les responsabilités, en sus de la compétence, de l’aptitude, du sérieux et de l’intégrité, ainsi que de la loyauté à l’Armée et à la Patrie ».
« Tels sont les critères essentiels dont je tiens compte pour évaluer les cadres et telle est la feuille de route et la nouvelle vision que nous œuvrons sans relâche, en tant que Haut Commandement, à imprégner dans les esprits des responsables de l’ensemble des structures et des unités de l’ANP », a fait valoir le chef d’État-major de l’ANP par intérim.
Le général-major Chanegriha a, par la même occasion, félicité les personnels de l’ANP, à l’occasion du mois sacré de Ramadhan, leur rappelant que « la pratique du jeûne ne peut, en aucun cas, être en contradiction avec celle du travail, prenant exemple sur leurs vaillants aïeux de l’Armée de libération nationale (ALN), qui ont fait du mois de Ramadhan un mois de triomphe sur l’ennemi ».
« Comme je tiens, en cette honorable occasion, à vous rappeler que la pratique du jeûne, ne peut en aucun cas être en contradiction avec celle du travail, car l’un comme l’autre est une pratique de notre Religion, et tous les deux se complètent, alors veillez à parfaire votre jeûne avec un travail fructueux, qui sera bénéfique à votre Armée et votre Patrie, et avec lequel vous parachevez de nouveaux pas vers davantage de succès, ouvrant grand les portes de l’espoir et de la stabilité devant la nouvelle Algérie », a-t-il relevé.
Il a soutenu, en outre, que « le mois de Ramadhan a toujours été, pour nous au sein de l’ANP, un mois de labeur et de prouesses, comme il a toujours impulsé notre travail, à travers la réalisation de meilleurs résultats. Ce sont des caractéristiques que notre Armée a héritées de ses vaillants aïeux de l’ALN, qui a fait du mois de Ramadhan un mois de triomphe sur l’ennemi, un mois d’investissement dans la noblesse du sens de ce mois du jeûne, qui trouve chez l’ensemble du peuple algérien une place privilégiée dans les cœurs et les esprits ».
La visite du général-major Chanegriha s’inscrit dans « la dynamique des visites périodiques aux différentes Régions militaires et dans le cadre de l’exécution du programme de préparation au combat 2019-2020, à travers l’ensemble des unités de l’ANP », rappelle le communiqué du MDN.
Farouk B.