coronap4

SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE ‘’DANGEREUSE’’ À CONSTANTINE : La transgression des règles sanitaires en serait la cause

Responsable du service d’épidémiologie du Chu Constantine, mais également membre du Comité national de veille et de suivi de l’évolution de la pandémie virale, le Pr. Boussouf Nadir estime dangereuse l’évolution de la situation épidémiologique au niveau de la wilaya, argumentant son constat par le fait que la cause est imputable au relâchement, pour ne pas dire à la transgression, des règles de prévention d’une majorité de la population locale.

Le spécialiste considérant le flagrant irrespect des mesures de confinement sanitaire mises en place depuis le mois de mars dernier et plus particulièrement le respect de la distanciation sociale. Celui-ci semble néanmoins occulter délibérément ou non la mesure hasardeuse prise par le gouvernement d’élargir l’ouverture inopportune des commerces qui, paradoxalement, sont connus pour leur très forte concentration de clientèle. Preuve en a été apportée dans les jours qui ont suivi par l’augmentation quasi-spectaculaire des cas de contamination. Par ailleurs, il y a lieu également de signaler qu’à Constantine et sans doute sous le prétexte d’attente de l’heure de la rupture du jeûn, les habitants des diverses communes et villes satellites demeurent présents en nombres dans les artères et les places et pour cause les commerces encore ouverts. Ceci dit, jusqu’ici rien n’empêche jeunes et personnes âgées à sortir de chez eux dans la soirée pour veiller dans les cours d’immeubles, notamment dans les cités cernées par une clôture rendant l’espace intérieure non visible à d’éventuels contrôles de police. Contrôles qui ne se font que rarement. Enfin, pour le Pr. Boussouf, le problème ne se poserait pas en terme de prise en charge, au demeurant performant et répondant aux attentes, des personnes atteintes du Covid-19 actuellement dans les structures sanitaires, mais beaucoup plus en la difficulté de prévenir la propagation et pour cause l’irrespect des règles précédemment évoquée.
Med R. D.