Benbouzid

IL ZAPPE LES URGENCES ET ÉVOQUE LES ASSISES NATIONALES DE LA SANTÉ : Benbouzid reste focus sur la réforme du secteur

Pour le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, la tenue en décembre prochain d’assises nationales qui prévoient de regrouper tous les acteurs de la santé dont notamment les organisations syndicales ont pour objectif d’aller vers une réforme du secteur. S’ exprimant jeudi dernier lors d’une séance plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales, le ministre a expliqué qu’une plateforme de propositions visant la réforme du secteur de la santé sera, par le biais de ces assises, transmise au président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a, souligne Benbouzid, affiché une véritable volonté de développer le système de santé algérien. Le développement de ce système, a ajouté le même responsable, passera d’abord par la revalorisation des professionnels du secteur et l’amélioration du service public. Énumérant à cette occasion une série de dysfonctionnements constatés dans les différentes structures de santé, Benbouzid a, faut-il le souligner, omis d’évoquer le problème épineux du travail du personnel soignant dans le secteur public et le privé en même temps. Une situation qui a pourtant considérablement impacté la qualité des soins et du suivi des patients dans le secteur public. Par ailleurs, le ministre de la Santé a fait savoir que pour le renforcement des structures sanitaires dont la majorité remonte à l’époque coloniale, 9 projets ont été inscrits en 2014 pour la réalisation, l’équipement et la gestion de nouveaux centres hospitalo-universitaires à Béchar, Ouargla, Alger, Tizi Ouzou, Constantine, Bejaïa, Annaba, Batna et Tlemcen. Mais en raison de la conjoncture économique difficile qu’a traversée le pays en 2015, la plupart des projets d’investissement ont été gelés, y compris ceux des CHU, dans le cadre de rationalisation des dépenses publiques, a-t-il expliqué, ajoutant qu’à la faveur de l’amélioration de la situation économique, certains projets d’investissement relevant du secteur ont été relancés, dont trois pour la réalisation de CHU à Béchar , Ouargla et Alger. Concernant le projet de réalisation d’un nouveau CHU à Constantine, le ministre de la Santé a précisé qu’il visait à alléger la pression sur le CHU Benbadis qui remonte à 1876 et qui, malgré ses 1 400 lits et 51 services n’arrive plus à recevoir le flux important de malades et à assurer la formation aux étudiants de médecine dans de bonnes conditions. En attendant la réalisation de ce projet, le secteur s’emploie à l’amélioration des services sanitaires ainsi que les conditions d’accueil des patients à travers le développement des structures de santé dans la wilaya, a indiqué Benbouzid, faisant état de plusieurs projets lancés en tête desquels l’extension du service oncologie au CHU, dont les travaux sont à 78%.
Ania Nch