Festival national du théâtre professionnel : les metteurs en scène à l’honneur

Le 9e Festival national du théâtre professionnel (Fntp) qui s’ouvre jeudi à Alger proposera une programmation équilibrée entre reprises de grands dramaturges et productions algériennes récentes, mettant en avant le travail des metteurs en scène. Prévu du 28 août au 08 septembre, le 9e Fntp verra concourir pour les différents prix du Festival dix-sept pièces dont la moitié est adaptée d’auteurs de référence du 4e art, universel comme Samuel Beckett, ou algérien comme Ould Abderahmane Kaki et Kateb Yacine. L’ auteur de « Nedjma» (1956) sera à l’honneur lors de la compétition avec «Le cadavre encerclé» et «Les ancêtres redoublent de férocité», montées respectivement par Djamel Abdelli (Bejaia) et Mohamed Frimehdi (Sidi Bel Abbes), deux metteurs en scènes expérimentés et déjà primés en Algérie comme à l’étranger. Deux productions algériennes récentes seront , quant à elles, dirigées par le très attendu Fouzi Benbrahim, jeune lauréat en 2011 du 1er Prix du Fntp, qui revient avec «Sat’ou Khas» («Un braquage très spécial») dont il a co-écrit le texte et fait la scénographie- et «El Aarda»(«L’invitation»).

Moins d’activités en marge des représentations
Aux côtés de pointures du théâtre algérien, à l’instar de la comédienne et actrice «Sonia» qui a mis en scène une adaptation de l’Espagnol Federico Garcia Lorca, des comédiens récemment convertis en metteurs en scène présenteront le spectacle de la soirée d’ouverture du Fntp.Issus du Théâtre national algérien, Abdelkrim Beriber et Yacine Zaidi dirigeront «Adhouaa», un montage d’extraits d’oeuvres du regretté dramaturge M’hamed Benguettaf à qui le Fntp- dont il a été, entre autres, le commissaire-, rend hommage cette année. Premier Fntp à se dérouler après la disparition de M’hamed Benguettaf, cette 9e édition se distinguera par une programmation en «off» consacrée exclusivement aux troupes algériennes et une réorganisation des activités en marge des représentations.
Alors que les huit précédentes éditions avaient connues la participation de plusieurs troupes étrangères, les organisateurs du 9e Fntp ont prévu, pour cette année, une seule troupe venue d’Egypte. Présent en tant qu’»Invité du Festival», Masrah Et’Taliâ (Théâtre de l’Avant-garde) présentera «Touqous El Maout Wa El Hayet» (Rituels de la mort et de la vie). Autre nouveauté de l’édition 2014, la réduction à une seule thématique des rencontres scientifiques. Intitulée «Terminologie critique et discours théâtral», elle sera abordée par des universitaires algériens et étrangers lors d’un colloque.Par ailleurs, un seul atelier de formation est prévu pour ce 9e Fntp contrairement aux éditions précédentes. Consacré à la mise en scène, cet atelier sera animé par le dramaturge irakien Djawad El Assadi et devrait, selon les organisateurs, se prolonger au-delà du Festival.
Cet allègement des activités en marge des représentations découle d’un souci «d’efficacité» et d’une volonté «d’améliorer leur contenu et celui de l’ensemble du Fntp», avait expliqué le nouveau commissaire, Mohamed Yahiaoui.
Habituellement organisé fin mai, le Fntp a été décalé cette année de trois mois pour donner «plus de temps « aux participants de préparer de nouvelles productions destinés à la compétition du festival.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>