comprimés psychotropes

Démantèlement d’un réseau criminel de trafic international de drogue à Oran

Les policiers à Oran ont démantelé un réseau criminel organisé formé de deux individus impliqués dans le trafic international de drogue et de stupéfiants avec la saisie de trois kilogrammes de kif traité et de 5.192 comprimés psychotropes, a-t-on appris hier, auprès de la sûreté de wilaya. L’opération a été effectuée sur la base d’informations parvenues à la brigade criminelle du service de wilaya de la police judiciaire selon lesquelles des individus détiennent de la drogue dans un quartier populaire de la ville d’Oran pour l’écouler en milieu de jeunes, a-t-on indiqué à la cellule de communication et des relations publiques de la sûreté d’Oran. Après une surveillance minutieuse et suivi de leurs mouvements, les mis en cause ont été identifiés et ont été arrêtés. La perquisition de leurs domiciles sur autorisation du procureur de la République près le tribunal d’Oran a permis la saisie de 5.192 comprimés psychotropes et de 31 plaquettes de kif traité d’un poids de trois kilogrammes, ainsi qu’une somme de 680.000 DA, une chaîne en or haut de gamme et un véhicule utilisé pour le transport, a-t-on fait savoir. Une procédure judiciaire a été engagée à l’encontre des membres du réseau, des repris de justice âgés entre 31 et 53 ans, qui seront présentés prochainement devant la justice pour les chefs d’inculpation de constitution d’un réseau de crime organisé, trafic international de drogue et de stupéfiants qui constituent une menace pour l’économie nationale et la santé publique, selon la même source.

L’ex-banquier Jean-Michel Naulot prévoit un krach boursier en Europe
Alors que la reprise économique s’accompagne d’une inflation en hausse, l’ancien banquier et régulateur Jean-Michel Naulot alerte sur un autre risque: celui d’un krach boursier. Un séisme qui pourrait se produire à tout moment. 4,1% dans la zone euro: depuis plusieurs mois, 4,6% sur un an en Allemagne, 2,6% en France , l’inflation progresse sur le Vieux Continent, l’Europe. Outre des médias spécialisés des questions économiques et financières, le tabloïd Bild s’en prend violemment à Christine Lagarde, taxant la présidente de la Banque centrale européenne de « Madame Inflation portant du Chanel » et l’accusant de laisser filer la hausse des prix par sa politique monétaire accommodante. L’ancien banquier Jean-Michel Naulot pointe plutôt un autre danger lié à la politique d’argent bon marché de la BCE: le fait que ces injections de liquidités dopent les marchés financiers d’une façon disproportionnée par rapport à l’économie réelle. Et de conclure: « Malheureusement, tous les ingrédients d’une crise financière sont là. Je le déplore mais ils sont là: le shadow banking représente environ la moitié de la finance mondiale, les produits dérivés sont aux mêmes montants qu’auparavant, les fonds spéculatifs sont plus que jamais domiciliés dans les paradis fiscaux… »

Souk Ahras: deux décès suite à la chute d’un véhicule dans un barrage
Deux (2) personnes sont décédées suite au dérapage et la chute de leur véhicule dans le barrage d’Oued Mellegue relevant de la commune de Taoura (Souk Ahras), a-t-on appris hier, auprès de la direction de la Protection civile (DPC). Les éléments de l’unité secondaire de ce corps constitué, soutenus par les services de l’unité principale, sont intervenus dans la nuit de dimanche suite au dérapage de cette voiture avec deux personnes à son bord (un homme de 55 ans et une femme de 57 ans), avant de chuter dans le barrage d’Oued Mellegue implanté au lieudit El Mehras, a déclaré à l’APS le chargé de l’information et de la communication de ce corps constitué, le capitaine Reda Messai. Les efforts des éléments de la Protection civile ont permis le repêchage dans une première étape du corps sans vie de la femme, a fait savoir le même responsable. Selon la même source, les recherches poursuivies par l’équipe des plongeurs en étroite collaboration avec des agents de la Protection civile, ont abouti lundi matin au repêchage de la dépouille de la seconde victime de l’accident. Les dépouilles des deux victimes ont été acheminées vers la morgue de l’hôpital de la ville de Taoura, a-t-on noté. Cette opération a nécessité la mobilisation d’une ambulance, deux (2) véhicules de liaison et un (1) camion de transmission, en plus de dix agents, six plongeurs et deux officiers, sous la supervision du directeur local du secteur, le colonel Zoubir Maâriche.

Saisie à M’sila de 640 000 DA en faux billets
Les éléments de la sûreté de daïra de Boussaâda relevant de la sûreté de wilaya de M’sila ont saisi 640.000 DA en faux billets et arrêté quatre (4) suspects, a-t-on appris hier, auprès de ce corps sécuritaire. L’opération a été réalisée suite à un contrôle effectué au niveau du marché hebdomadaire de la ville de Boussaâda, où il a été procédé à l’arrestation de deux (2) individus, en possession de 500.000 DA en faux billets, sur le point d’escroquer un commerçant dudit marché, a précisé la même source.
La somme saisie sur les présumés trafiquants, issus d’une wilaya dans le nord du pays, est constituée de 230 billets en coupures de 1000 DA et 135 autres de 2000 DA, a-t-on relevé à la sûreté de wilaya, soulignant que les deux mis en cause et leur véhicule ont été transférés au siège de la police pour les besoins de l’enquête. Les investigations engagées ont contribué à l’identification de deux (2) autres individus impliqués dans cette affaire, issus de la même wilaya, a-t-on affirmé, faisant remarquer que l’extension du territoire de compétence a permis leur arrestation. Selon la source sécuritaire, la perquisition du domicile des mis en cause a permis également la découverte de 140.000 DA de faux billets (69 billets de 2000 DA et 2 billets de 1000 DA).

Brutale hausse du nombre des personnes souffrant de la faim dans le monde, selon le PAM
Le nombre des personnes qui sont à la limite de la famine dans 43 pays a atteint 45 millions, les situations d’insécurité alimentaire aiguë ayant augmenté dans le monde, a averti hier, le Programme Alimentaire Mondial. Le bond, de 42 millions au début de l’année, à 45 millions de personnes menacées par la faim, a été constaté grâce à une évaluation de l’insécurité alimentaire selon laquelle trois autres millions de personnes sont désormais confrontées à la famine en Afghanistan, selon l’agence de l’ONU dont le siège est à Rome. « Des dizaines de millions de personnes sont au bord du gouffre. Les conflits, le changement climatique et le Covid-19 ont augmenté le nombre des personnes en situation de famine aiguë », a déclaré le directeur exécutif du PAM David Beasley. « Les dernières données montrent que plus de 45 millions de personnes sont au bord de la famine », a déclaré le responsable du PAM après un voyage en Afghanistan, où le Programme Alimentaire Mondial apporte une aide à presque 23 millions de personnes. « Les prix des carburants augmentent, les prix des produits alimentaires montent en flèche, les fertilisants sont plus chers, tous ces facteurs alimentent une nouvelle crise comme celle qui sévit actuellement en Afghanistan, ainsi que les situations d’urgence de longue date comme au Yémen et en Syrie », a-t-il ajouté. Le coût de la prévention de la famine dans le monde s’élève à sept milliards de dollars, en hausse par rapport au chiffre de 6,6 milliards de dollars au début de l’année, cependant il faut tenir compte du fait que les mécanismes de financement traditionnels sont débordés.

Saisie de plus de 5 300 comprimés de psychotropes à Ouargla
Une quantité de 5.370 comprimés de psychotropes a été saisie par la brigade de recherche et d’intervention (BRI) relevant de la sûreté de wilaya d’Ouargla et deux (2) personnes impliquées dans l’affaire de commercialisation illicite de psychotropes ont été arrêtées, a indiqué hier, la cellule de communication de ce corps de sécurité. L’opération a été réalisée suite à l’exploitation de renseignements faisant état d’une tentative d’acheminement par deux personnes d’une importante quantité de psychotropes hors du territoire de la wilaya d’Ouargla à bord d’un véhicule touristique. Les deux suspects ont été surveillés ce qui a permis leur arrestation au niveau d’un barrage fixe à l’entrée ouest du chef-lieu de wilaya, selon la même source. La fouille du véhicule a permis la découverte de cette quantité de psychotropes, a-t-on précisé, ajoutant que le véhicule a été également saisi. Après l’établissement d’un dossier pénal les deux suspects âgés d’une vingtaine d’années ont été présentés devant les instances judiciaires compétentes, selon la même source. L’opération s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par les services de sécurité visant la lutte contre les réseaux criminels, notamment ceux spécialisés dans le trafic de drogue et de psychotropes.