raouiap5

Commission mixte algéro-russe : Plusieurs recommandations multisectorielles en faveur du renforcement de la coopération

La Russie et l’Algérie pourraient se mettre d’accord sur les livraisons de blé, outre l’éventuel lancement de projets conjoints dans la cybersécurité et la télémédecine, a indiqué le ministre russe de l’Énergie Alexandre Novak. au terme de la 9e réunion de la commission mixte algéro-russe, à Moscou, lors de laquelle, Alexandre Novak avait souligné que l’Algérie «est l’un des principaux partenaires commerciaux et économiques de la Russie sur le continent africain.»

La Russie et l’Algérie étudient les possibilités de lancer des projets conjoints dans la santé publique, notamment dans la télémédecine, de collaborer dans la sécurité informatique et pourraient se mettre d’accord sur les livraisons de blé russe en Algérie, a déclaré mercredi dernier, le ministre russe de l’Énergie Alexandre Novak à l’issue de la 9e réunion de la commission intergouvernementale russo-algérienne à Moscou. «Nous voyons un grand potentiel d’augmentation de nos échanges commerciaux dans l’agriculture. Nous pouvons intensifier les livraisons de produits agricoles et notamment de céréales de Russie en Algérie», a indiqué M.Novak lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre algérien des Finances Abderrahmane Raouya. Et d’ajouter: plus loin dans ses déclarations-réponses, que «nous entendons promouvoir nos relations […] dans la santé publique et la télémédecine […]. Un des nouveaux domaines de notre coopération est la cybersécurité. Nous sommes tombés d’accord pour mettre en place un groupe de travail au sein de la commission intergouvernementale.» Le chef du Service fédéral russe du contrôle vétérinaire et phytosanitaire (Rosselkhoznadzor), Sergueï Dankvert, avait précédemment annoncé que Moscou enverrait à titre d’essai un lot de blé en Algérie au premier trimestre 2019. Toujours selon M. Novak, son pays et l’Algérie ont également examiné la possibilité de lancer une usine de matériaux de construction en Algérie et d’accroître les livraisons de tubes russes. La 9ème session de la Commission mixte algéro-russe de coopération économique, commerciale, scientifique et technique s’est clôturée, par la signature d’un Procès-verbal contenant des recommandations pour le renforcement de la coopération bilatérale. Le ministre des Finances Abderrahmane Raouya et le ministre russe de l’Énergie Alexandre Novak, co-présidents de cette Commission mixte, ont procédé à la signature du Procès-verbal sanctionnant les travaux de cette session, indique un communiqué du ministère. Le Procès-verbal, englobe plusieurs recommandations multisectorielles portant sur le développement et le renforcement de la coopération bilatérale. Dans ce cadre, les Comités sectoriels ont été invités à se réunir plus fréquemment pour examiner les opportunités de coopération mutuellement bénéfiques. L’élargissement des activités des hommes d’affaires des deux pays pour les inscrire dans ce cadre de la coopération de diversification que les deux pays projettent pour le développement économique a été également abordé à cette occasion.
En 2018, les échanges entre la Russie et l’Algérie ont augmenté de 18% pour dépasser 4 milliards de dollars : c’est ce qu’a annoncé mercredi 30 janvier le ministre russe de l’Énergie à l’issue de la 9e réunion de la Commission intergouvernementale mixte russo-algérienne pour la coopération commerciale, économique, scientifique et technique.
Alger et Moscou ont évoqué, à cette occasion, que leur coopération entre dans le domaine médical, agricole, pharmaceutique, la cybersécurité et la métallurgie outre la coopération commerciale, économique, scientifique et technique. La Russie a exprimé son intention de vouloir mettre en place la production de voitures Lada et de développer des projets dans le secteur pétrolier et gazier, avec l’Algérie. «Ces trois dernières années, nos échanges ont doublé. L’an dernier, ils ont augmenté de plus de 18% pour atteindre 4 milliards de dollars», a déclaré le ministre russe.
R. E.