universitaire Abdelhafid Boussouf

Centre universitaire Mila : Des enseignants et travailleurs réclament l’amélioration des conditions de travail

Des dizaines d’enseignants et travailleurs du centre universitaire Abdelhafid Boussouf de Mila ont organisé un rassemblement de protestation devant le siège de la wilaya, pour protester contre la gestion du centre et réclamer l’amélioration des conditions de travail.

Représentant les enseignants protestataires, Zoubir Bensakhri a indiqué que «les conditions pédagogiques rudimentaires font défaut dans cet établissement du supérieur, qui manque aussi d’équipements et de structures». Il a également relevé que les enseignants dénoncent aussi la gestion de l’administration actuelle du centre. Cette protestation, a-t-il encore indiqué, s’inscrit dans le prolongement du mouvement de contestation entamé le 18 février passé pour exiger le règlement des problèmes liés à la distribution des logements de fonction, les primes et les promotions ayant donné lieu à l’envoi d’une commission ministérielle d’enquête peu avant les vacances universitaires. De son côté, le secrétaire de la section syndicale du centre affiliée à l’UGTA, Hicham Bouteria, a estimé qu’il y a «abus administratif» en matière de «promotion des fonctionnaires et de répartition des postes, outre la non attribution au personnel de logements de fonction». Pour le chargé de communication du centre universitaire, Mahmoud Boulesbaa, «la porte du dialogue est ouverte aux enseignants pour constituer des commissions mixtes pour trouver des solutions aux problèmes posés selon un calendrier fixé». Concernant les logements de fonction, il a affirmé que des quotas de logements réservés aux enseignants ont été distribués et il reste 40 unités achevées et actuellement en voie d’être raccordées aux divers réseaux en prévision de leur distribution aux bénéficiaires dont les noms ont été choisis par une commission mixte composée d’enseignants et de l’administration. «La tutelle n’a pas prévu de logements de fonction pour les autres catégories de fonctionnaires», a ajouté la même source. «Les promotions se font conformément aux règlements en vigueur et en fonction des postes offerts», a-t-il souligné en précisant que l’administration n’a reçu aucun recours à ce sujet de la part des travailleurs.