VOL DE CABLES DE CUIVRE : Un vaste réseau démantelé à Oran

Après une accalmie, le vol de câbles a repris de plus belle, favorisé il est vrai par les mesures de confinement qui permettent aux voleurs d’activer dans les zones reculées loin des regards. Avant-hier,  pas moins de 15 km de câbles volés ont été récupérés par les éléments de la brigade de Gendarmerie nationale de Hassi Ben-Okba. Pesant 50 quintaux et d’une valeur estimée à près de 95 millions de dinars,  la marchandise a été récupérée à Hassi Ben-Okba. Il s’agit de câbles électriques en cuivre. Ces voleurs qui alimentent un véritable marché « sous-terrain » en matière première (cuivre et aluminium),  causent de sérieux préjudices aux réseaux d’Algérie Télécom et de Sonelgaz.  Lors de cette  opération, deux véhicules utilitaires ont été saisis, a-t-on appris de sources sûres. Quatorze individus composant ce réseau spécialisé dans le vol de cuivre et de câbles téléphoniques et électriques ont été identifiés et huit parmi eux ont été arrêtés, tandis que les six autres demeurent activement recherchés. Les mis en cause seront présentés, aujourd’hui, devant le parquet pour association de malfaiteurs, vol qualifié en bande organisée et détérioration de biens d’autrui. C’est un véritable trafic auquel se livrent ces voleurs qui alimentent des barons bien implantés dans la sphère de la récupération des déchets ferreux et non ferreux. Bien organisés, ils trouvent facilement des receleurs qui n’hésitent pas à exporter, via les réseaux de la contrebande transfrontalière leurs marchandises. Les nombreuses prises et saisies de déchets de cuivre aux frontières par les Douanes et les unités de l’ANP témoignent du vaste trafic qui s’alimente à partir  des vols qui ciblent les câbles électriques des réseaux d’Algérie Télécom et de Sonelgaz.
S. Ben