VASTE OPÉRATION D’EMPLOI MENÉEE JUIN PROCHAIN : Renouvellement de contrats pour 700 000 fonctionnaires et placement de 50 000 autres en juin prochain

La politique d’insertion des jeunes diplômés ou ceux sans qualification dans le marché du travail semble être de mise et maintenue. Le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme donne quelque chose qui le fait croire. En juin prochain, en effet, il sera procédé à une vaste opération de renouvellement des contrats de plus de 700 000 fonctionnaires placés sous contrats tous dispositifs  confondus de l’Agence de développement social  (ADS), a rapporté la presse nationale. Les bénéficiaires concernés par cette décision verront leurs contrats prolongés pour une période de 2 ans, c’est-à-dire jusqu’à 2021. Ils seront également pas moins de 50 000 nouveaux bénéficiaires qui vont être insérés en 2019 dans les différents dispositifs de l’ADS. Cette décision, notons-le, telle que rapportée par la presse nationale, émane du département du Premier ministère, qui a donné le feu vert pour accompagner l’intégration définitive des bénéficiaires sous contrat de l’ADS dans le monde du travail.
Il est également précisé que les pouvoirs publics s’engagent à trouver des solutions pour l’insertion des chômeurs sans qualification. Dans ce sens, ils seront 30 000 jeunes sans revenu ou en situation de précarité sociale, notamment ceux issus des déperditions scolaires à pouvoir bénéficier en juin prochain du dispositif d’Activité d’insertion sociale « DAIS ». Rappelons que ce dispositif consiste à insérer des chômeurs sans qualification pour une durée de deux années renouvelables deux fois. Les bénéficiaires auront droit à une indemnité de 6000 DA mensuellement et peuvent aussi bénéficier d’une formation compatible au sein de l’organisme d’accueil. Le programme de l’insertion des diplômés (PID) géré par l’ADS prévoit l’insertion de pas moins de 20 000 jeunes ingénieurs et diplômés sans emploi. À rappeler que les jeunes concernés bénéficient, dans le cadre de ce dispositif, d’une indemnité mensuelle de 10 000 dinars par mois pour les universitaires et 8 000 dinars par mois pour les techniciens supérieurs. À noter également que la majorité des jeunes diplômés bénéficiaires du dispositif de la DIP ont été insérés dans le secteur administratif. Selon les avantages de ce dispositif, les bénéficiaires insérés peuvent profiter d’une indemnité supplémentaire de 2 500 dinars par mois en s’inscrivant  à une formation qualifiante dans les établissements de formation agréés pendant une durée maximum de 6 mois. Les bénéficiaires ouvrent droit aux prestations d’assurance sociale en matière de maladie, maternité, accident de travail et maladie professionnelle, conformément à la réglementation en vigueur.
Mohamed Amrouni