Taxi

TRANSPORTS EN COMMUN : La reprise toujours en suspens

Après plusieurs semaines de déconfinement, le secteur du transport reste toujours à l’arrêt, ni métro, ni tramway ou encore les transports inter wilaya (bus, taxi, train) n’ont repris l’activité, ce qui a causé le mécontentement des citoyens notamment ceux qui habitent hors de la capitale Alger. En attendant le feu vert des autorités publiques, les transports en commun les plus fréquentés par les citoyens restent à l’arrêt depuis mars dernier, surtout avec l’approche de la rentrée sociale dont la majorité compte sur le métro et le tramway pour rejoindre leurs lieux de travail et établissements universitaires … Aucune date n’a été avancée jusqu’à présent, tout le monde attend la décision du chef de l’État. C’est d’ailleurs ce qu’a affirmé le directeur du transport de la wilaya d’Alger, Abdelmalek Jouini. «  La reprise de l’activité du métro et des transports inter wilaya dépendra de la décision du comité scientifique du suivi de la pandémie du COVID-19 et des autorité publiques », a-t-il indiqué, soulignant que ses services sont prêts à appliquer les décisions du président de la République concernant la question. «  Si le Président donne le feu vert de la reprise des transports nous ne tarderons pas à l’appliquer », indique-t-il, précisant que son département veillera sur le respect du protocole sanitaire qui sera mis en place. Ainsi le même responsable a rappelé les difficultés du secteur de transport notamment depuis le début de la crise sanitaire et les mesures préventives contre la propagation du Coronavirus prises pas l’État, « le transport en Algérie est à l’arrêt depuis mars dernier, à l’instar de plusieurs secteurs, et sa relance dépendra uniquement des autorités  », indiquant au passage qu’une série de mesures préventives a été prise par ses services anticipant la reprise des transports inter wilaya «  un protocole sanitaire a été mis en place comme la campagne de nettoyage dans la gare routière de Caroubier » cite-t-il à titre d’exemple. De son côté le Dr. Mohamed Bekkat Berkani, membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la situation de la pandémie de coronavirus, avait déclaré récemment que la reprise du transport routier, inter-wilaya notamment, aérien et maritime doit être soumise à un « protocole sanitaire particulier ». Sans donner une quelconque information sur la date de la reprise du transport entre wilayas, des vols nationaux ou internationaux et des traversées maritimes, Bekkat Berkani avait estimé que « le transport, entre wilayas notamment, est très problématique et le feu vert pour la reprise est de l’essor des autorités ». Par ailleurs, et selon son site électronique, la SNTF a affirmé que la reprise du trafic du transport de voyageurs sera annoncée au moment opportun par les pouvoirs publics, annonçant qu’elle s’est engagée dans une vaste préparation du programme de transport et du dispositif des mesures préventives de sécurité sanitaires. Pour rappel le 17 juin passé le tramway d’Alger a repris du service avec une limitation à 77 du nombre de passagers par compartiment, et ce, dans le cadre de la seconde étape du plan de déconfinement progressif, mais à cause du non-respect des mesures barrière par les citoyens qui à causé l’augmentation du nombre des cas de contamination par la COVID-19 les autorités publiques ont aussitôt ordonné l’arrêt de son activité.
Sarah Oubraham