construction hôpital copie

Touggourt : Réception d’un hôpital de 240 lits avant fin 2018

L’hôpital de 240 lits de la wilaya déléguée de Touggourt (160 km nord d’Ouargla) sera réceptionné avant la fin de l’année en cours et contribuera à la promotion des prestations de santé dans la région, a-t-on appris auprès de la Direction de la Santé et de la population (DSP) de la wilaya d’Ouargla.

Faisant partie des grands projets retenus ces dernières années dans la région, cette structure de santé, dont les travaux, confiés à une société chinoise, ont atteint un avancement de 95% , fait l’objet actuellement d’une vaste opération d’équipement, a précisé à l’APS le DSP d’Ouargla, Fadel Mossadek. Implantée sur une superficie de six hectares, à l’entrée nord de Touggourt, cette structure de trois étages englobe plusieurs services, dont ceux des urgences, de réanimation, des consultations, de la chirurgie (six salles), d’un laboratoire et autres unités hospitalières. Elle vient renforcer la série de projets retenus à l’actif du secteur de la Santé, dans le cadre de différents programmes de développement, et devant être réceptionnés à la prochaine rentrée sociale pour améliorer les prestations médicales, selon le même responsable. Il s’agit du projet des urgences médicales de l’établissement public hospitalier EPH-Mohamed Boudiaf à Ouargla, dont les travaux ont été achevés et l’équipement finalisé, et devant entrer en exploitation à la prochaine rentrée sociale, a révélé M. Mossadek, ajoutant que cette structure comporte un pavillon pour la chirurgie, quatre salles de consultations et de soins, une unité d’orientation des malades et une autre d’écoute et d’accueil des doléances des citoyens. Ces structures seront consolidées par la réception l’année prochaine (2019) d’un hôpital de 60 lits dans la commune de Témacine, dont les travaux ont accusé un retard du fait de l’inconsistance de l’enveloppe de 1,3 milliard DA (réalisation et équipement) qui lui a été consacrée initialement.
Un hôpital de 60 lits, dans la commune d’El-Hedjira, est également prêt à d’être en service et n’attend que la décision d’exploitation de la part des instances concernées. Le DSP d’Ouargla a indiqué, dans le même contexte, que les prestations de prise en charge des cancéreux seront confortées par l’ouverture à la prochaine rentrée sociale du service de médecine nucléaire, qui a bénéficié dernièrement d’une opération de dotation d’équipements de haute technologie, dont deux appareils “caméra-gamma” et le labo-chaud. Premier du genre dans le sud du pays, ce service est appelé à offrir des prestations médicales de pointe, des analyses et diagnostics, aux cancéreux et leur épargnera les déplacements hors wilayas pour les motifs de soins, notamment pour les personnes âgées. La wilaya réceptionnera aussi le projet de centre régional de transfusion sanguine au premier trimestre de 2019, a ajouté la même source. Le secteur de la santé dans la wilaya d’Ouargla dispose de quatre EPH implantés à Ouargla, Hassi-Messaoud, Touggourt et Taibet, deux établissements hospitaliers Mère-enfant, d’une clinique d’ophtalmologie (fruit de coopération médicale algéro-cubaine), en plus d’un établissement psychiatrique, de cinq établissements publics de santé de proximité, 36 polycliniques, 87 salles de soins et 45 centres médicaux.